Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Des skieurs mais peu de ski à Super Besse

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Environ un millier de personnes ont skié ce 24 décembre dans cette station du Sancy. Face au manque de neige, les gens ont préféré miser sur la convivialité propre aux fêtes de Noël. En attendant des jours de ski meilleurs.

Il y a de la neige, mais pas en assez grande quantité, à Super Besse.
Il y a de la neige, mais pas en assez grande quantité, à Super Besse. © Radio France - Léo Corcos

Super-Besse, Besse-et-Saint-Anastaise, France

"C'est juste, très juste". Guillaume vient de tester ses skis sur la neige de Super Besse, en faisant le parcours de son hôtel jusqu'au téléphérique. Et il sent que sa semaine de ski va vite être limitée. "J'ai très peur de la météo. J'avais prévu de la neige à Noël, mais malheureusement c'est limite. C'est-à-dire que pour les enfants ça va, mais pour les skieurs confirmés, les grandes pistes, c'est impossible", se désole-t-il.

Peu de pistes ouvertes à Super Besse. - Radio France
Peu de pistes ouvertes à Super Besse. © Radio France - Léo Corcos

Seules 6 pistes sur les 28 de Super Besse étaient ouvertes mardi. Une seule rouge, les autres sont bleues et vertes, et bien sûr, aucune piste noire. L'expérience est forcément frustrante, mais en cette période de fêtes de Noël, on relativise. Le petit garçon de Patrick dévale la pente sur sa luge, qui a remplacé les skis en attendant des jours meilleurs. "On profite de ce qu'on a, les enfants sont contents, la famille est là, et puis il y a le bon air de la montagne. On profite, c'est Noël", philosophe le papa, souriant.

Les commerçants optimistes

Philosophie aussi chez les commerçants de Super Besse. Aurélien gère Le Chalet, un restaurant au bas des pistes. "C'est pas trop mal pour nous. D'autres stations ont encore moins de neige, donc les gens viennent chez nous, ils se baladent et ils vont au restaurant, malgré le manque de neige. Et puis c'est Noël, les gens profitent, ils sont là pour passer un bon moment." Même son de cloche à Sport 2000, où on attend des jours meilleurs. "Les gens se contentent de ce qui a. Il y a certes peu de pistes ouvertes, mais c'est la période de Noël, c'est le début de saison", estime Jacques Perron, le gérant de la boutique.

"On n'est pas totalement satisfaits, mais on va se contenter de ça, et on reste optimiste pour la suite, la saison ne fait que commencer" - Jacques Perron, gérant du Sport 2000 de Super Besse

La station s'attend à remonter la pente

Vincent Gatignol, le directeur de la station, qui avait prévu d'ouvrir début décembre avant de devoir reporter, espère qu'après la pluie, le beau temps suivra. "On ne va pas en haute montagne, mais au moins on va en moyenne montagne, c'est déjà ça. Mais bon, du moment que les enfants peuvent s'occuper, avec un peu de ski, des bonshommes de neige, de la luge, c'est l'essentiel." Du reste, il n'est pas inquiet, pour la suite. "Si nous, les professionnels du ski, on n'est pas confiants, il faut changer de métier (rires). Quand le ciel ne veut pas rigoler, comme en ce moment, c'est un peu frustrant, mais ça finira bien par changer. Ce n'est que le début, on a le temps de voir venir". Selon lui, entre 700 et mille personnes sont venues profiter de la station ce mardi, loin des 12000 que Super Besse peut accueillir au maximum.

"L'an dernier, on était en pire posture, et ça s'est bien terminé. Il ne faut pas désespérer. Mille personnes qui viennent avec ces conditions-là, c'est pas si mal. On n'aura pas 10000 visiteurs cette semaine, mais peut-être les prochaines" - Vincent Gatignol, directeur de la station de Super Besse.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu