Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux fois plus de départs de feux que l'an dernier en Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse, France Bleu

Les pompiers de Vaucluse mettent en garde les habitants et les touristes face à la recrudescence des départs de feux depuis le début de l'été. Ils appellent à la plus grande prudence alors que la végétation s'assèche de jour en jour.

Un Groupe d'Intervention Feux de Forêt combat un départ de feux de broussailles en Vaucluse
Un Groupe d'Intervention Feux de Forêt combat un départ de feux de broussailles en Vaucluse © Radio France - Jean Michel Le Ray

L'été est déjà chaud en Vaucluse. Entre le 2 et le 8 juillet, les pompiers ont enregistré 40 feux de broussaille et trois feux de forêt contre 18 feux de broussaille et deux feux de forêt l'été précédent sur la même période. Pour l'heure, aucun incendie de grande ampleur n'est à déplorer grâce notamment à la mobilisation quotidienne de 180 pompiers à travers tout le Vaucluse. Mais les pompiers du SDIS 84 appellent à la plus grande vigilance. 

Trop sèche, la végétation ne peut plus se défendre

Selon le contrôleur général, Jean-Claude Sammut, la végétation devient chaque jour un peu plus sèche. "On a encore une végétation qui répond assez bien, qui profite des précipitations tombées fin mai-début juin, mais qui s'assèche de jour en jour. On rentre dans une période critique. La sécheresse est installée notamment dans le couloir rhodanien, accentuée par le mistral. Dans les autres secteurs aussi, on constate que les végétaux commencent à être en stress hydrique, qu'ils n'ont plus suffisamment d'humidité pour s'auto-défendre."

Jean-Claude Sammut regarde les cartes météo avec inquiétude, alors que le mistral est annoncé à nouveau dans les prochains jours. "On a plus que doublé les départs de feux, alors qu'il fait moins chaud que l'an dernier. Cela peut expliquer le relâchement. On croit que parce qu'il fait moins chaud, le risque n'est plus présent : celui qui croit cela se trompe. C'est globalement plus accidentel que criminel, mais sur certains secteurs, on constate des mises à feux un peu suspecte". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess