Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deux projets de parcs éoliens autorisés au nord de Bourganeuf

-
Par , , France Bleu Creuse

La préfecture de la Creuse autorise la construction de deux parcs éoliens : le premier à Janaillat et Saint-Dizier-Masbaraud, le second à Thauron et Mansat-la-Courrière. Onze éoliennes devraient être installées, ce qui provoque la colère des opposants.

Éoliennes - image d'illustration
Éoliennes - image d'illustration © Radio France - Emmanuel Moreau

Le projet est dans les tuyaux depuis plus de quatre ans. Une nouvelle étape vient d'être franchie pour la construction de deux parcs éoliens au nord de Bourganeuf : le premier sur les communes de Janaillat et Saint-Dizier-Masbaraud, le second à Thauron et Mansat-la-Courrière. 

Au total, onze éoliennes devraient être installées, dans les prochaines années. Elles permettraient d'alimenter en électricité une commune de cinquante mille habitants.

Le projet, toutefois, divise.

D'un côté, les élus mettent en avant la nécessaire transition écologique, qui concerne aussi les communes. 

C'est un projet qui essaie au maximum de respecter l'environnement et le paysage. Pour moi, c'est un projet intéressant. À un moment, il va falloir prendre conscience de la dangerosité du nucléaire et comment faire si l'on n'emploie pas l'éolien ou le photovoltaïque ? - Raymond Dubreuil, maire de Janaillat

Raymond Dubreuil, maire de Janaillat

Pour l'élu, c'est la meilleure stratégie en terme d'efficacité et de durabilité. C'est aussi une source de revenus, même s'il ne s'agit pas de la motivation assure le maire. La société française WPD reversera une partie des bénéfices aux communes et aux communautés de communes. Pour Jérome Laverny, président de l'association d'opposants à Janaillat, c'est pourtant le principal moteur : "C'est un marché de la misère. Ces gens-là vont chercher les maires et les habitants qui ont besoin d'argent. On n'est pas dans le développement durable ou dans la transition énergique."

Les opposants critiquent aussi le bilan écologique du projet. Si l'énergie est bien verte, la construction des éoliennes pose question selon eux. L'éleveuse de bison Florence Verheyen est riveraine du projet à Thauron et Mansat-la-Courrière et elle regrette que la préfecture n'ait pas prêtée plus d'attention à l'impact écologique du projet : "par rapport au captage d'eau déclaré d'utilité publique, il risque d'être empoisonné par les ciments liquides ou les huiles industrielles. Il y a plein de choses au niveau sécurité et santé qui nous interpellent et qui nous choquent."

Enfin, autre grief, les éoliennes ruinent la valeur immobilière, estiment les opposants. "Ma maison n'est qu'à 500 mètres de l'emplacement d'une future éolienne, s'inquiète Jérôme Laverny. Qui achèterait une maison dans ces conditions ? Elle ne vaut désormais pas plus qu'un tas de pierres."

Jérôme Laverny, président de l'association des opposants à Janaillat

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu