Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Déviation de Jargeau : Europe Ecologie les Verts appelle Emmanuel Macron à prendre ses responsabilités

-
Par , France Bleu Orléans

Les porte-paroles nationaux d'Europe Ecologie Les Verts sont venus à Mardié constater le déboisement lié au projet de déviation de Jargeau. Un projet mené par le Département du Loiret, mais qu'Emmanuel Macron ne peut, selon eux, laisser faire, après le sommet sur le climat à l'ONU.

Les militants du collectif "Village de la Loire", lors de la venue des porte-paroles nationaux d'Europe Ecologie les Verts
Les militants du collectif "Village de la Loire", lors de la venue des porte-paroles nationaux d'Europe Ecologie les Verts © Radio France - François Guéroult

Europe Ecologie les Verts appelle Emmanuel Macron à prendre ses responsabilités dans le projet de la déviation de Jargeau. C'est un projet  certes mené par le Département du Loiret, mais c'est bien la biodiversité dans son ensemble qui est menacé selon les écologistes qui invitent le président de la République à mettre en cohérence ses discours tenus lors du sommet sur le climat à l'ONU et ses actes dans son propre pays.

On ne peut pas dénoncer Bolsonaro au Brésil et tolérer les pelleteuses à Mardié

"Ce n'est pas possible en 2019 de se dire écologiste comme Emmanuel Macron et de laisser faire les pelleteuses pour un projet de déviation qui est obsolète et qui date de 25 ans", explique Julien Bayou, l'un des porte-paroles nationaux d'Europe Ecologie les Verts, venu avec sa collègue Sandra Regol à Mardié ce mercredi, dans le bois de Latingy où sur plus de 4 hectares, des arbres ont été abattus ces derniers jours.

"J'ai envie de dire, ajoute Julien Bayou : il y a quelques jours, Emmanuel Macron a encore donné des leçons à la terre entière à la tribune de l'ONU - bien sûr qu'on doit pointer du doigt Bolsonaro au Brésil parce qu'il fait en forêt d'Amazonie est un crime et un danger pour l'humanité ; mais _pour être crédible, il faut donner des gages_, il faut être exemplaire dans son pays, que ce soit en Guyane avec les mines d'or, ou ici, du côté d'Orléans. On ne peut pas tolérer les pelleteuses qui déboisent et qui menancent les espèces protégées !"

Cette affaire doit être relayée nationalement

Que cette affaire de Jargeau prenne une tournure nationale, c'est tout l'espoir d'Alain Dalaigre, le président d'APSIDE, l'association pour la protection du site de Darvoy et de l'environnement : "Si ce projet-là, qui somme toute peut paraître modeste à l'échelle de la France - même si on constate bien en venant sur place qu'il s'agit d'une destruction réelle de biodiversité et de paysage - si ce projet-là est relayé de manière importante au niveau national, cela ne peut être que bénéfique pour continuer la lutte. Car la lutte n'est pas terminée, tous les recours ne sont pas jugés, et même si les dégâts sont importants, tant que le bitume n'est pas arrivé, il y a de l'espoir. Le déboisement n'est pas irréversible, la forêt a la capacité de réapparaître et de se reconstituer, même si ça prendra du temps.

Ces travaux de déboisement à Mardié sont d'ailleurs terminés et doivent laisser place aux fouilles archéologiques. Rappelons que le projet de déviation de Jargeau consiste à construire 15 km de route, incluant un nouveau pont sur la Loire entre Darvoy et Mardié, afin de désengorger le centre-ville de Jargeau, et pour un coût officiellement estimé à 94 millions d'euros.

A ECOUTER : l'interview de Julien Bayou sur France Bleu Orléans

Julien Bayou au micro de France Bleu Orléans

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu