Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déviation du Taillan-Médoc : les travaux vont pouvoir se poursuivre

-
Par , France Bleu Gironde

Après un nouveau report, la justice a tranché ce lundi : les travaux de la déviation du Taillan-Médoc vont pouvoir se poursuivre. Mais les associations de défense de l'environnement ne s'avouent pas vaincues et attendent une décision sur le fond.

Travaux, illustration.
Travaux, illustration. © Maxppp - Jade Peychieras

Lors de la dernière audience au tribunal administratif de Bordeaux, de nouveaux documents versés au dossier avaient poussé la justice à un report de sa décision. Elle s'est finalement prononcée ce lundi : les travaux de la déviation du Taillan-Médoc vont pouvoir se poursuivre. Les arguments du département de la Gironde, dont l'avocat s'était attaché à prouver qu'il n'y avait pas d'atteinte à la conservation des espèces, ont été entendus. 

Isabelle Loulmet : "Ce n'est qu'une étape"

Les associations de défense de l'environnement ne renoncent pas pour autant à faire annuler le projet. "Nous pouvons faire appel de cette décision, nous devons décider sous 15 jours" déclare Isabelle Loulmet, présidente de France Nature Environnement Nouvelle-Aquitaine. "On est déçus, forcément. On a toujours l'espoir quand on fait une requête qu'elle soit entendue. Mais sur le fond, le combat continue ." Après l'appel, les deux camps devront se préparer à une décision sur le fond du dossier : la justice tranchera alors sur l'utilité du projet. Une procédure qui peut prendre des mois. 

Pour le département de la Gironde, le dossier a été "très fortement étudié"

Alain Renard, vice-président du conseil départemental en charge de la préservation de l'environnement et des infrastructures routières, se réjouit de voir le bout du tunnel dans ce projet qui traîne depuis 37 ans. Tout en restant prudent sur la suite, il est assez confiant sur la qualité du dossier monté par le département. "Il nous semble que le dossier a été très fortement étudié" souligne-t-il. "Il y a eu tout de même beaucoup d'investigations."

Alain Renard : "L'aspect procédurier est un élément de ces dossiers qu'on a à traiter"

"Ce sont d'abord des vies humaines qu'il s'agit de protéger, pour la traversée du Taillan empruntée au quotidien par plus de 20 000 véhicules, mais c'est également la desserte du Médoc, très attendue, qui sera améliorée" fait savoir le département via un communiqué. La livraison de la déviation est prévue pour 2021. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu