Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Dordogne : Europe-écologie proteste contre l'ouverture anticipée de la chasse au sanglier

-
Par , France Bleu Périgord

La chasse du sanglier et du chevreuil mâle adulte reprend à compter de ce lundi 1er juin, mais uniquement à l'approche et à l'affût. Pour les chasseurs, il s'agit de protéger les cultures ; mais pour EELV c'est un dérangement pour les femelles allaitantes et pour les promeneurs

Les laies sont encore suivies de leurs marcassinsv - photo d'illustration
Les laies sont encore suivies de leurs marcassinsv - photo d'illustration © Maxppp - Christian Watier

C'est pareil tous les ans. Le préfet de Dordogne autorise, dès ce 1er juin, la chasse à l'affût et à l'approche du sanglier et du brocard (le chevreuil mâle adulte). Cette ouverture anticipée doit  limiter la surpopulation des sangliers qui s'attaquent aux semis de printemps, et des chevreuils qui détruisent les jeunes plantations forestières. 

Pas de battues avant le 15 août

Pour le moment, c'est donc une chasse individuelle qui est autorisée, sans chien ni rabatteur. Les battues ne reprendront qu'au 15 août, sauf dérogation exceptionnelle sur un secteur où les agriculteurs constateraient des dégâts importants sur leurs cultures.

Un dérangement pour les promeneurs et les femelles allaitantes

Europe Ecologie les Verts dénonce cette ouverture anticipée en plein déconfinement, et le conseiller régional EELV Lionel Frel proteste contre cette dérogation à la date d'ouverture du 15 août : "avec cette chasse d'été nous sommes encore dans _la période de gestation ou d'allaitement de certaines femelles chevreuil_, et même si elle ne sont pas visées par les chasseurs elles seront dérangées." Lionel Frel dénonce également "un conflit d'usage : les promeneurs et les touristes, qui aspirent à profiter des forêts après le confinement, vont se retrouver confrontés aux chasseurs."

Lionel Frel dénonce cette ouverture anticipée

Une protection des récoltes

Le président de la Fédération départementale des chasseurs défend à l'inverse une protection du travail des agriculteurs en plein semis de printemps (maïs, tournesol, etc.). L'objectif de 16 mille sangliers tués, fixé avec les agriculteurs, n'a pas été atteint la saison dernière : les chasseurs de Dordogne ont tué 15.400 sangliers, et 16.000 chevreuils (qui, eux, s'attaquent aux jeunes plantations d'arbres). Pour Michel Amblard, cette chasse d'été ne peut pas déranger les promeneurs "cette chasse à l'approche ou à l'affût, personne ne peut la voir, puisque c'est quelqu'un qui chasse seul, sur des terrains privés , et il n'y a pas de promeneurs là où elle se pratique."

Pour le président de la Fédération départementale des Chaseurs Michel Amblard, cette chasse d'été ne peut pas déranger les promeneurs

La dernière saison de chasse du sanglier s'est arrêtée à la mi-mars 2020, avec 15 jours d'avance à cause du confinement. L'an prochain, elle s'arrêtera le 31 mars 2021. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess