Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Dossier du Signal : l'Etat veut qu'il reste une exception

-
Par , France Bleu Gironde

Les 7 millions d'euros d'indemnisation attendus par les copropriétaires du Signal à Soulac-sur-mer pourraient enfin arriver. La préfète l'annonce ce mercredi pendant ses voeux à la presse. Fabienne Buccio précise, en revanche, que l'Etat ne veut pas faire de ce dossier un exemple.

L'immeuble Le Signal à Soulac-sur-mer vidé de ses habitants depuis 2014
L'immeuble Le Signal à Soulac-sur-mer vidé de ses habitants depuis 2014 © Radio France - Stéphanie Brossard

La préfète de la Gironde et de la région Nouvelle-Aquitaine Fabienne Buccio présentait ses vœux à la presse ce mercredi. Parmi les annonces fortes, l'avancement du dossier des indemnisations des copropriétaires de l'immeuble du Signal. Le protocole d'accord vient de passer le cap du ministère de la transition écologique et solidaire, il doit maintenant être entériné par Bercy et Matignon. 

Expulsés en 2014 car leur immeuble était menacé par l'érosion du littoral, les copropriétaires du Signal à Soulac-sur-Mer attendent depuis près de six ans de recevoir l'indemnisation, les 7 millions d'euros promis qui se font toujours attendre.
Pourtant d'après la préfète de Gironde, le dossier est étudié de près. "Tous les jours je me dis que ce sera aujourd'hui" confie t-elle. "C'est totalement une exception ce que nous vivons à Soulac ajoute Fabienne Buccio, c'est pour cela que ce protocole d'indemnisation a été envoyé au niveau national. Le ministère de la transition écologique et solidaire ainsi que Bercy regardent chaque ligne, chaque mot, pour que j'obtienne l'autorisation de le signer. C'est un cas particulier et l'Etat est très attentif à ce que le Signal demeure une exception !"

Étalement urbain et les squats

À noter deux autres grandes thématiques abordées pendant ces vœux : l'étalement urbain ainsi que la lutte contre les squats. Pour la préfète, les municipalités doivent changer leurs manières de penser l'urbanisme : "Je veux qu'on sorte d'une méthode d'urbanisation du siècle dernier ! Nous avons parfois pris des mesures radicales en bloquant des projets, une action qui se veut toujours dans l’intérêt du citoyen." Elle souhaite concrètement que les bourgs soient réinvestis et que les municipalités évitent de multiplier les projets immobiliers sur les terres agricoles et les forêts.

En ce qui concerne les squats, comme nous vous l'expliquions cet été dans cet article, la préfecture, chiffrait le nombre de squats en Gironde à environ 150, ce qui représentait 1.500 personnes. Préfecture qui avait donc entrepris de les démanteler. La préfète Fabienne Buccio avait assuré que chaque personne délogée se verrait proposer une solution. Aujourd'hui elle précise : "Nous avons fait un gros travail qui a porté ses fruits puisque nous avons vu diminuer, sur le dernier trimestre, de près de 20%, l'arrivée des demandeurs d'asile sur le territoire. Cela veut bien dire que les réseaux ont compris le message !"

La préfète de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine Fabienne Buccio à la tribune pour ses vœux à la presse à Bordeaux - Radio France
La préfète de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine Fabienne Buccio à la tribune pour ses vœux à la presse à Bordeaux © Radio France - Laëtitia Heuveline
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu