Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Drôme-Ardèche : Un tiers des habitants doivent récupérer des pastilles d’iode en cas d’accident nucléaire

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Après le changement des zones de protection autour des centrales nucléaires françaises, qui sont élargies, les habitants vont recevoir des bons de retrait pour des pastilles d’iode. Elles doivent être utilisées en cas d’accident nucléaire.

La centrale nucléaire EDF du Tricastin dans la Drôme.
La centrale nucléaire EDF du Tricastin dans la Drôme. © Radio France - Victor Vasseur

Drôme, France

Si vous habitez près d’une centrale nucléaire, vous allez recevoir du courrier. Il contient un bon de retrait pour récupérer des comprimés d’iode en pharmacie. Un tiers des habitants de Drôme-Ardèche sont concernés car ils habitent à moins de 20 kilomètres d’une centrale. Le rayon a changé, passant de 10 à 20 kilomètres, et donc le nombre de communes a augmenté.

Une partie de la Drôme-Ardèche concernée

A commencer autour de la centrale de Cruas-Meysse. Le nouveau périmètre s'étend, d'Etoile-sur-Rhône à Donzère, et de Pont-de-Barret à Freyssenet. En tout, il y a 65 nouvelles communes et 170 000 habitants sont concernés.

Plus au sud, l'extension du plan particulier d'intervention de la centrale du Tricastin fait entrer dans la zone des communes comme Grignan, Saint-Remèze, Bagnols-sur-Cèze dans le Gard ou encore Orange dans le Vaucluse. Elles étaient jusque-là hors périmètre. De 150 000, on passe à plus de 208 000 habitants touchés directement par l'alerte en cas d'accident nucléaire.

La carte des centrales en France. - Aucun(e)
La carte des centrales en France. - EDF

Mais ce n'est pas tout, car si vous vivez dans le Nord-Drôme ou le Nord-Ardèche, vous allez aussi devoir récupérer des comprimés. En cause : la centrale de Saint-Alban – Saint-Maurice. Le nouveau périmètre englobe chez nous Annonay, Davézieux, mais aussi Beausemblant et Saint-Sorlin-en-Valloire ou Anneyron.

En 2016, lors de la dernière campagne de distribution de pastilles d'iode, seulement la moitié des habitants autour de Cruas en avait récupéré.

La carte de la révision du PPI pour la centrale de Cruas-Meysse. - Radio France
La carte de la révision du PPI pour la centrale de Cruas-Meysse. © Radio France - Victor Vasseur

Des habitants pas convaincus

Dans les pharmacies, les comprimés sont livrés. Chez les habitants, une première lettre d'information est arrivée, comme pour Sandra, elle habite à Lyas près de Privas : "C’est un peu inquiétant et en même temps on se dit que l’on n’était vraiment pas loin du périmètre alors pourquoi à quelques kilomètres ils avaient des pastilles et nous non ?" se demande cette mère de famille.

Si le périmètre est étendu, cela ne rassure pas vraiment tous les habitants à l’image d’Arnaud : "Je trouve que ce n’est déjà pas beaucoup. Il y a juste une montagne entre la centrale et ma maison. Je vais prendre des morceaux de la centrale avant d’avoir besoin de l’iode." 

Ces pastilles sont disponibles en pharmacie. - Radio France
Ces pastilles sont disponibles en pharmacie. © Radio France - Victor Vasseur

En cas de grave accident dans la centrale, c'est cette pastille d'iode qu'il faut avaler. Un geste de précaution essentiel selon Didier Roche, de la protection civile de la préfecture de l'Ardèche : "Ces comprimés viennent saturer la glande thyroïdienne pour empêcher l’iode radioactive de s’y fixer dessus. Cette glande fixe l’iode. Si de l’iode radioactive vient se fixer dessus, c’est susceptible de déclencher des cancers

Ce comprimé d'iode est gratuit. Il faut aller le chercher en pharmacie avec le bon de retrait que vous allez recevoir ou avec un justificatif de domicile.

Elles doivent être utilisées quand le préfet le demande. Ces pastilles sont valables sept ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu