Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Du shampoing au maquillage, cette jeune Landaise fait tout "maison"

-
Par , France Bleu Gascogne

Gel douche, shampoing, crème hydratante ou encore maquillage : cette habitante des Landes fabrique elle-même ses produits cosmétiques depuis cinq ans. Elle animera un stand à la Foire aux solutions vertes organisée ce samedi par le journal Sud Ouest.

Alice Pellet fabrique elle-même ses produits cosmétiques.
Alice Pellet fabrique elle-même ses produits cosmétiques. © Radio France - Justine Hagard

Depuis cinq ans, cette jeune graphiste de 25 ans fait tous ses produits cosmétiques elle-même, avec des ingrédients naturels. Elle sera présente ce samedi à la Foire aux solutions vertes organisée par le journal Sud Ouest. Une vingtaine d'associations proposeront, de 11 heures à 18 heures, des ateliers participatifs à l'Auberge landaise de Mont-de-Marsan. L'objectif : partager des gestes écolos, des bonnes pratiques ou des astuces faciles à reproduire chez soi. Alice Pellet y tiendra un stand de fabrication de cosmétiques. Entretien.

France Bleu Gascogne : Pourquoi avez-vous commencé à fabriquer vous-même vos produits cosmétiques ?

Alice Pellet : J'ai commencé parce que j'avais des problèmes de cuir chevelu. Je ne supportais aucun shampoing conventionnel acheté dans le commerce. Un jour, sur internet, je suis tombée sur une blogueuse y expliquait qu'elle avait le même problème, avec des cheveux qui graissaient très vite. Elle racontait qu'elle avait tout simplement arrêté les shampoings et trouvé d'autres alternatives, en se lavant avec des poudres comme le rhassoul ou juste avec du bicarbonate. Donc je me suis dit : "pourquoi pas moi, pourquoi ne pas essayer ?" J'ai essayé, ça a marché, et petit à petit, je me suis intéressée aux autres types de cosmétiques : mascara, gel douche, déodorant, etc.

Est-ce que cela a été difficile de changer vos habitudes de vie ?

Au début, oui, parce qu'il faut acheter toute la matière brute. C'est vrai que le premier achat a vraiment un impact budgétaire. Mais une fois qu'on acquiert cette matière brute, cela devient très abordable. En plus, on apprend à connaître nos réels besoins de peau. Au final, je pense donc que c'est beaucoup mieux de faire ses cosmétiques maison plutôt que de les acheter.

C'est compliqué à faire soi-même ?

C'est tout à fait faisable, même s'il y a des niveaux de recette. Les produits de maquillage, par exemple, sont un peu plus difficiles à fabriquer, parce que certains ingrédients doivent être chauffés. Mais pour le reste, tout le monde peut y arriver.

Quels sont les cosmétiques que vous fabriquez ?

Je fabrique de la crème pour le corps, de la crème pour le visage, du shampoing, du gel douche, du démêlant pour cheveux, du baume à lèvre, du mascara, de l'eye-liner, du déodorant... En fait, tous les produits qu'on a dans la salle de bain, je les fabrique, parce qu'on peut tous les faire avec très peu d'ingrédients. 

Comment fabrique-t-on un mascara soi-même ?

Il y a plein de recettes qui existent. Moi, j'ai trouvé une recette qui me convient. Déjà, pour donner la teinte noire, il faut utiliser du charbon actif. Puis une gomme qui permet de donner la texture du mascara. Et enfin de l'huile de ricin, qui permet de fortifier et de faire grandir les cils. En mélangeant tout ça, on obtient un mascara. C'est très simple !

La recette du démêlant pour cheveux maison, par Alice Pellet

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu