Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

En Bretagne, le trait de côte ne recule pas partout

Les côtes ne s'érodent pas partout en Bretagne. Sur les deux tiers, elles se maintiennent et le trait de côte progresse également. C'est ce que relève l'étude publiée dans le Journal of coastal research.

Côte de granit rose à Trégastel
Côte de granit rose à Trégastel © Maxppp - Denis TRASFI

Région Bretagne, France

Les géographes du CNRS et de l'UBO publient une étude dans la revue scientifique Journal of coastal research, et c'est une première en Bretagne. Celle-ci mesure l'érosion de nos côtes.

Le trait de côte se maintient dans un tiers des cas

Les géographes se basent sur des photos aériennes de l'IGN depuis 60 ans pour mesurer l'avancée du trait de côte. L'étude porte sur près de 350 km de côtes et plus de 650 plages. "Il a reculé, parfois de façon spectaculaire comme à Audierne, sur un bon tiers du littoral", résume Pierre Stéphan, chargé de recherche au CNRS et chercheur à l'Institut universitaire européen de la mer à Plouzané. "Dans un autre tiers, le trait de côte s'est maintenu. Et dans un quart des cas, le trait de côte a avancé. C'est souvent près de rivières ou de fleuves. On pense donc que les sédiments amenés par les rivières jouent un rôle important".

Mais risque-t-on de voir par exemple le Sillon de Talbert, dans les Côtes d'Armor, disparaître ? "Il y a des sites sensibles à l'érosion comme le sillon de Talbert qui est une flèche littoral. Ça a commencé avec le prélèvement de galets et de sables pendant la Seconde Guerre mondiale. Et on hérite aujourd'hui d'un épuisement lié à une utilisation massive passée."

Le phénomène s'aggrave lors des tempêtes

Évidemment, on s'inquiète des tempêtes de la période hivernale. _"_Le phénomène s'aggrave lors des tempêtes. Mais en Bretagne, les marées jouent aussi beaucoup. Et on démontre dans l'étude que l'érosion est spectaculaire quand la tempête coïncide avec de grands coefficients. Le dernier grand épisode de ce genre, c'était en 2014."

Inquiétant également, le réchauffement climatique : "Il va y avoir une montée des eaux et des tempêtes plus violentes, donc à priori une érosion plus forte. Reste à savoir comment s'adapter à cette réalité."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu