Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement
Dossier : La sécheresse en Creuse

En Creuse, la pluviométrie de ce mois de septembre est déficitaire de 34% par rapport à la moyenne

-
Par , France Bleu Creuse

Les pluies de ces 10 derniers jours n'ont pas suffit : le mois de septembre reste largement déficitaire.

Pluie faisant le bonheur d'une feuille
Pluie faisant le bonheur d'une feuille © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Département Creuse, France

Les pluies de ces derniers jours ont fait du bien. Elles ont donné un peu de répit au système d'eau potable à Guéret qui était eu bord de la pénurie. Elles ont donné à boire aux légumes des maraîchers. Et même l'herbe commence doucement à repousser dans les jardins. 

Mais les cumuls ne sont encore pas très importants et le mois de septembre reste largement déficitaire : il manque 34% d'eau pour être dans la moyenne des mois de septembre. 

En plus de cela, l'ouest de la Creuse a une fois de plus été largement plus arrosé que l'est. Il a plu 63 millimètres à la Souterraine par exemple et 39 millimètres à Saint-Loup près de Gouzon. Au final, dans l'ouest on atteint près de 80% des normales, on ne dépasse pas 50% dans le nord-est. 

Pas encore d'effet sérieux sur les réserves

Les pluies ont commencé à ré-humidifier les sols, mais pas en profondeur. 

Au Bureau de Recherche Géologique et Minière (BRGM) qui surveille les réserves souterraines de la Creuse, Murielle Thinon-Larminach prévient : il faudra beaucoup plus d'eau pour qu'on recommence à faire un peu de stock. Le BRGM dispose de 12 capteurs disséminés dans le département. Seuls 4 capteurs ont enregistré une petite hausse du niveau de l'eau. 4 autres n'ont pas réagi à la pluie et les 4 derniers continuent à baisser. 

De toute façon, ce seront surtout les pluies d'hiver qui seront déterminantes pour la reconstitution des réserves. Pour les prochains jours, on devrait rester sur la tendance actuelle avec une alternance de petites pluies, de nuages et de soleil. 

Choix de la station

France Bleu