Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

EN IMAGES - Roches, saules, branchages : maintenir les rivières de la Loire en bonne santé, un travail délicat

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

L'ouverture de la pêchece weekend met en lumière les efforts réalisés dans la Loire pour préserver les cours d'eau ainsi que la faune et la flore aquatique. Les interventions des techniciens de Loire Forez sont par exemple essentielles afin de protéger des zones stratégique pour tout un bassin.

La rivière du Ciboulet, à L'Hôpital-sous-Rochefort dans la Loire ,a fait l'objet d'un chantier de réaménagement de ses berges
La rivière du Ciboulet, à L'Hôpital-sous-Rochefort dans la Loire ,a fait l'objet d'un chantier de réaménagement de ses berges © Radio France - Céline Autin

L'ouverture de la pêche ce weekend fait le bonheur des amoureux des cours d'eau dont la Loire n'est pas dépourvue. Mais encore faut-il préserver les rivières et leurs poissons, confrontés aux activités humaines quotidiennes et au changement climatique. C'est ce à quoi s'emploie notamment la communauté d'agglomération Loire Forez, qui revendique l'entretien de 50 km de berges. Exemple à L'Hôpital-sous-Rochefort.

Le long du Ciboulet, à L''Hôpital-sous-Rochefort dans la Loire
Le long du Ciboulet, à L''Hôpital-sous-Rochefort dans la Loire © Radio France - Céline Autin

Activités humaines quotidiennes et réchauffement climatique pour ennemis

C'est un petit cours d'eau vif, comme les truites et les chabots qui y vivent. Pourtant les berges du Ciboulet, rivière de L'Hôpital-sous-Rochefort, étaient très mal en point il n'y a pas si longtemps de cela : "On avait des désordres de plus en plus fréquents, explique Cédric Tavaud, technicien rivières pour Loire Forez. Des murs le long des berges avaient explosé, suite à une crue en 2013. On avait aussi des pneus empilés avec du béton dedans... les poissons n'aiment pas tellement."

Les riverains et les collectivités s'en émeuvent, alors Cédric Tavaud et son équipes sont appelés à la rescousse. "On a tout refait, de A, à Z, avec l'adhésion de tout le monde." Les techniciens allient des méthodes ayant trait aussi bien au génie civil qu'au génie végétal : "On utilise des roches le long pour consolider. Ce sont de gros blocs qui viennent d'une carrière voisine, qui font a minima 500 kilos pour pouvoir résister aux crues. Par dessus on place des branches en couches. Et on a aussi planté des saules."

Les roches sont recouverte de branches pour permettre un "enrochement" efficace.
Les roches sont recouverte de branches pour permettre un "enrochement" efficace. © Radio France - Céline Autin

Ces arbustes, qui ont vocation à grandir le long du Ciboulet, vont permettre d'apporter de l'ombre à la rivière. "L'été, le soleil tape, et puis on constate une évolution des températures qui n'est pas favorable, décrit Cédric Tavaud. Alors que les truites et les chabots aiment les zones fraîches, oxygénées, ce qui est normalement le propre des rivières de montagne."

La santé des cours d'eau en amont vaut aussi pour l'aval

Le chantier a pris quatre ans et s'est terminé en fin d'année 2020. Plusieurs acteurs sont intervenus, depuis les riverains à travers les enquêtes publiques, à l'agglomération Loire Forez, au département et à la Région, ainsi que le Bassin Loire-Bretagne. Aujourd'hui Cédric Tavaud est fier du résultat : "Le suivi va se faire naturellement. Je n'ai aucun doute sur la réactivité des saules. En six mois, l'ouvrage commence à être bien résistant."

Plantations d'arbres et blocs de roche pour protéger le Ciboulet.
Plantations d'arbres et blocs de roche pour protéger le Ciboulet. © Radio France - Céline Autin

La faune et la flore s'épanouissent, et ils ne sont pas les seuls : "les pêcheurs, et les promeneurs très nombreux du bourg apprécient ce lieu" fait remarquer Cédric Tavaud. En tout, 250 mètres de berges restaurées qui sont loin d'être anodines. D'autant qu'elles se situent en amont du bassin Loire-Bretagne : "après, ce cours d'eau va se jeter dans un autre, qui se jette dans un autre, puis dans la Loire, et comme ça on arrive à Nantes" remarque Marie-Gabrielle Pfister, vice présidente déléguée à l'environnement pour Loire Forez. Si les truites du Ciboulet dépérissent, c'est tout l'aval qui risque lui aussi de mourir, petit à petit.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess