Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Limousin, les guêpes et les frelons sont d'attaque

-
Par , France Bleu Limousin

Cette année est exceptionnelle en Limousin vis-à-vis des guêpes et des frelons qui ont pullulé et sont bien plus nombreux que d'habitude. Les professionnels de la destruction de nids sont débordés, à tel point que les sociétés restreignent leurs champs d'opération pour mieux répondre aux clients.

Les professionnels des destructions de nids de frelons et de guêpes regorgent de travail cet été.
Les professionnels des destructions de nids de frelons et de guêpes regorgent de travail cet été. © Radio France - Thierry Colin

Tous les ans à cette période c'est la même chose, les guêpes et les frelons sont de sortie, à la recherche de sucres pour se nourrir. Mais cette saison est "exceptionnelle" selon les mots d'Eric Penicaut, de la société As de Pic qui détruit des nids dans toute la région : "je détruis deux fois plus de nids que l'été dernier, en particulier des nids de frelons. Mon carnet de rendez-vous est plein, en une matinée je reçois 18 appels. C'est vraiment exceptionnel, les clients appellent toutes les sociétés jusqu'à tomber sur un professionnel. Mes rendez-vous sont pleins pour deux semaines, je ne peux même pas caler un rendez-vous de plus", témoigne le professionnel. 

Des guêpes et des frelons à la recherche de sucres

Une situation qui s'explique par un hiver particulièrement doux en Limousin, notamment sur le plateau des Millevaches. Un printemps sans grandes averses et un été chaud ont favorisé leur développement explique Régine Elliott, la directrice de la Cité des Insectes à Nedde : "il n'y a eu aucune perte de reines en hiver et au printemps, et depuis la mi-août toutes les reines et mâles sont nés, donc il y a du monde autour de nous qui se balade. Et comme il n'y a plus personne pour les nourrir dans le nid, elles viennent vers nos jus sucrés, nos desserts, nos pique-niques".

Il faut donc veiller à ne pas laisser de miettes sur nos tables après déjeuner. Et lorsqu'un de ces insectes s'approche un peu trop près de nous, il faut "faire la plante" selon les conseils de Régine Elliott : "que ce soit l'abeille, la guêpe ou le frelon, ils n'ont aucun intérêt à nous piquer puisqu'ils ne peuvent pas nous ramener dans leurs nids. S'ils nous piquent c'est qu'ils ont eu peur". Il ne faut pas non plus crier. Autre solution : le café moulu brûlé les fait fuir, selon la spécialiste, car ces insectes n'aiment pas l'odeur qui s'en dégage.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess