Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En Mayenne, après 5 ans de combat judiciaire, un couple de retraités fait plier RTE, une filiale d'EDF

-
Par , France Bleu Mayenne

A Fougerolles-du-Plessis, des agriculteurs à la retraite réussissent à débrancher RTE. Après 5 ans de combat judiciaire, ils viennent de remporter leur bras de fer contre le gestionnaire du réseau de transport d'électricité. La justice condamne RTE à leur verser une indemnisation de 113.000 euros.

Ligne à très haute tention (illustration)
Ligne à très haute tention (illustration) © Maxppp - Maxppp

Cette histoire remonte à la création de la ligne à très haute tension Cotentin/Maine en 2012-2013, une infrastructure aérienne qui traverse 14 communes en Mayenne. RTE s'engage à aider financièrement les collectivités et les agriculteurs directement impactés. Daniel Roulette et son épouse, eux, vivent à moins de 200 mètres mais la ligne ne passe pas sur leur terrain.

Cela dit, le couple estime qu'il y a un préjudice visuel et une perte patrimoniale de la longère qu'il occupe. Prix de vente de la maison estimé par une commission : près de 180.000 euros. Un "deal" est alors passé avec RTE pour obtenir une indemnisation une fois le bien vendu. En 2015, pour 60.000 euros seulement, les retraités le vendent à des Anglais.

Les ennuis commencent. La filiale d'EDF estime que Daniel Roulette n'a pas respecté le contrat, qu'il a bradé sa maison pour obtenir une forte indemnisation. Et ça se termine devant la justice. 5 longues années d'expertises et de contre-expertises, de rendez-vous au tribunal. La cour d'appel administrative de Nantes donnera finalement raison aux retraités mayennais. "Dans cette affaire, je me suis fait un honneur de ne pas dilapider un bien familial" savoure Daniel Roulette qui vit aujourd'hui dans la Manche. 

►►ECOUTEZ

"personne ne m'a soutenu mais j'avais des convictions et elles se sont révélées fondées"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess