Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les feux contre le gel à l'origine d'un épisode de pollution dans la vallée du Rhône

-
Par , , France Bleu Isère

L'objectif des recommandations émises par la préfecture de l'Isère est de réduire les sources d'émissions polluantes.

Cette nouvelle alerte à la pollution de l'air concerne les bassins lyonnais et nord-isérois (photo d'illustration à Lyon lors d'un précédent pic fin février 2021)
Cette nouvelle alerte à la pollution de l'air concerne les bassins lyonnais et nord-isérois (photo d'illustration à Lyon lors d'un précédent pic fin février 2021) © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES

Ce jeudi 8 avril, la préfecture de l'Isère a décidé de déclencher sa procédure dite d'information-recommandation en Nord-Isère. La démarche est la même dans le Rhône pour le bassin lyonnais. La décision a été prise en raison des prévisions émises par Atmo Auvergne Rhône-Alpes, qui a déclenché sa vigilance jaune. 

Les feux allumés pendant la nuit par les arboriculteurs pour tenter de sauver leurs récoltes menacées par le gel ont en effet généré un important voile de pollution sur la vallée du Rhône. Cela peut être via des bougies de paraffine, des brûlages de ballots de paille.

"On a clairement vu en corrélation avec ces brûlages des taux de particules en augmentation dans l'air"- Géraldine Guillaud d'Atmo

"Au réveil, chacun a pu constater ce phénomène qui n'est pas exceptionnel, on l'a déjà observé. Il est par contre assez spectaculaire parce qu'il créé un voile au-dessus de nos têtes. Cette année, il a été d'une particulière intensité. On a clairement vu en corrélation avec ces brûlages des taux de particules en augmentation dans l'air, notamment sur la vallée du Rhône et dans une moindre mesure dans le bassin lyonnais", explique à France Bleu Isère Géraldine Guillaud, la responsable adjointe de l'unité prévision et vigilance de l'organisme de surveillance de la qualité de l'air Atmo Auvergne-Rhône-Alpes

"Ce n'est pas à nous Atmo de dire ce qu'il faut faire ou ne pas faire"

Elle précise que ce phénomène s'observe aussi en Champagne, dans le Bordelais : la pratique n'étant pas spécifique à notre région. "Ce n'est pas à nous Atmo de dire ce qu'il faut faire ou ne pas faire. C'est le rôle des services de l'État que l'on informe comme les chambres d'agriculture pour réfléchir tous ensemble à des techniques qui pourraient être moins agressives pour la qualité de l'air si tant est qu'elles existent ou peut-être, si elles n'existent pas, lancer des recherches de développement qui pourraient nous amener vers des solutions plus acceptables pour la qualité de l'air."

Abaisser sa vitesse notamment

La procédure dite d'information-recommandation de la préfecture de l'Isère n'engendre ni obligation, ni interdiction, mais la population est fortement invitée à adopter certains réflexes. Ainsi sur la route, dans la mesure du possible, il faut éviter d'avoir recours à la voiture, privilégier les transports en commun. 

Et si on prend sa voiture, il est conseillé d'abaisser sa vitesse de 20 km/h lorsque la vitesse autorisée est de 90 km/h ou plus. Sur les axes habituellement à 80 km/h, la préfecture recommande de rester à 70 km/h. La préfecture demande également de s'abstenir de circuler avec un véhicule de norme inférieure ou égale à "euro 3" et/ou dont la date d’immatriculation est antérieure au 1er janvier 2006. Par ailleurs, les personnes vulnérables - enfants, personnes âgées ou malades - sont invités à limiter leurs sorties entre 13 heures et 20 heures.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess