Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Encore un petit séisme au nord de Strasbourg

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

La terre a une nouvelle fois tremblé au nord de Strasbourg. Un séisme induit de magnitude 1,9 le lundi 8 février peu avant 22 heures.

Un sismographe de l'observatoire du réseau national de surveillance sismique à l'institut de physique du globe de Strasbourg.
Un sismographe de l'observatoire du réseau national de surveillance sismique à l'institut de physique du globe de Strasbourg. © Radio France - Dominique Gutekunst

Un petit séisme enregistré au nord de Strasbourg le lundi 8 février peu avant 22 heures par l'Institut de physique du globe. Il s'agit d'un tremblement de terre de magnitude 1,9 sur l'échelle de Richter, dont l'épicentre est tout près de la Wantzenau.

Selon le réseau national de surveillance sismique (RéNaSS), il s'agit d'un événement induit, produit donc par une activité humaine. Ce séisme est certainement en lien avec le projet de géothermie de Fonroche, qui a déjà provoqué de nombreux tremblements de terre dans le secteur. Le projet est stoppé définitivement depuis décembre 2020, et un séisme de 3,5 ressenti jusqu'à Strasbourg.

Des recherches en cours sur les secousses récentes

Même depuis l'arrêt du projet de géothermie, les secousses continuent, des études sont en cours pour comprendre à quoi elles sont exactement liées. Un tel phénomène est normal pendant une phase de transition après l'arrêt d'opérations de géothermie. Mais les chercheurs du CNRS se demandent si les séismes récents sont liés à une faille en particulier et redoutent, dans ce cas, des secousses plus importantes.

Le Bureau sismologique français propose aux habitants de la région de témoigner sur ce qu'ils ont ressenti.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess