Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Encore un tremblement de terre à Strasbourg

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu

La terre a tremblé à nouveau à Strasbourg mercredi 13 novembre peu avant minuit. Les spécialistes expliquent que, comme pour le séisme de la veille, il a été provoqué par une activité humaine.

Le bureau central de sismologie français, enregistrement d'un séisme, photo d'illustration.
Le bureau central de sismologie français, enregistrement d'un séisme, photo d'illustration. © Maxppp - Jean-Marc LOOS

Strasbourg, France

Le séisme est passé inaperçu pour de nombreux habitants de l'Eurométropole de Strasbourg. La terre a tremblé peu avant minuit le mercredi 13 novembre, un séisme de magnitude 2,6 sur l'échelle de Richter. Selon le Réseau national de surveillance sismique (RéNaSS) de Strasbourg, l'épicentre est situé tout près de celui du séisme de mardi dans l'Eurométropole.

Un nouveau séisme lié à l'activité humaine selon les spécialistes

Ce nouveau séisme n'a pas fait de dégâts, mais il relance les questions autour de l'origine des deux tremblements de terre de ce début novembre à Strasbourg. Pour le ReNaSS, il s'agit à nouveau d'un événement induit, c'est à dire qu'il a été provoqué par l'activité humaine.

Fonroche, qui fait des forages tout près des épicentres de ces séismes conteste tout lien avec son activité. Le temps de l'enquête, la préfecture du Bas-Rhin indique cependant ce jeudi matin que ces travaux sont suspendus.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu