Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Éolien en mer : plus de 1.400 emplois pour la construction du parc éolien de Fécamp

Le parc éolien en mer de Fécamp sera l'un des premiers dans son genre à voir le jour en France. Le chantier a été officiellement lancé ce mardi avec plusieurs centaines d'emplois à la clé, notamment en Normandie.

Le chantier de construction de 71 éoliennes au large de Fécamp est lancé.
Le chantier de construction de 71 éoliennes au large de Fécamp est lancé. © Radio France - Sixtine Lys

La construction du parc éolien en mer de Fécamp (Seine-Maritime) a été officiellement lancée ce mardi 2 juin 2020. Le chantier normand prévoit la construction d'un site composé de 71 éoliennes posées à 30 mètres de fond entre 13 et 22 km des côtes. Le parc doit être mis en service en 2023.  D'une capacité de 500 mégawatts (MW), il produira l'équivalent de la consommation électrique annuelle de 770.000 personnes, soit plus de 60% des habitants de Seine-Maritime, indique le consortium d'entreprises chargées du chantier. 

Une centaine d'emplois pérennes à Fécamp

Le parc de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) devrait être le premier du pays à démarrer, en 2022. Pour Fécamp, le coût d'investissement est estimé à 2 milliards d'euros, à 80% financé par emprunt bancaire. Ce chantier mobilisera plus de 1.400 emplois locaux, assure le consortium, et sur 25 ans d'exploitation, une centaine d'emplois pérennes seront créés à Fécamp. Le consortium a signé les contrats de fourniture avec Siemens Gamesa pour les turbines, Bouygues pour les fondations et les Chantiers de l'Atlantique pour la sous-station électrique en mer.  

Une usine de 80.000 m² au Havre

Ces éoliennes seront fabriquées dans l'usine que Siemens Gamesa développe au Havre, et dont la construction doit débuter cet été pour une mise en service fin 2021 ou début 2022, avec 750 emplois à la clé. L'usine havraise, dont la construction est confiée à un groupement d'entreprises menée par GTM Normandie centre, fabriquera les 62 éoliennes offshore du parc de la baie de st Brieuc en Bretagne et les 71 machines du parc éolien de Fécamp. 

La future usine d’éoliennes en mer de Siemens Gamesa au Havre.
La future usine d’éoliennes en mer de Siemens Gamesa au Havre.

Le chantier a démarré sur le quai Joannès Couvert dans le port du Havre avec le déplacement des réseaux et la construction des fondations. D'ici 18 mois, les 80 000 m² de bâtiments seront prêts. La production devrait commencer fin 2021 début 2022 sur un site unique au monde pour le groupe Siemens Gamesa car c'est la seule usine qui fabriquera à la fois les nacelles et les pales des éoliennes. Le recrutement commencera à la fin de l'année. L'usine havraise fabriquera les éoliennes de cinq des six projets offshore français lancés par le gouvernement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess