Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Eoliennes : "Les lubies des Verts dictent la politique régionale" selon Guillaume Peltier

-
Par , France Bleu Berry

Guillaume Peltier, chef de file de la droite et du centre à la région, demande un moratoire régional sur l'installation d'éoliennes en Centre-Val de Loire. Pour le député Les Républicains, vice-président du parti, l'énergie éolienne est un gouffre pour les finances publiques.

Guillaume Peltier, chef de file de l'opposition à la région
Guillaume Peltier, chef de file de l'opposition à la région © Maxppp - Vincent Isore

Les oreilles des écologistes et celles du président socialiste de la région François Bonneau, ont certainement sifflé lorsque Guillaume Peltier a pris la plume. Dans un communiqué, le député Les Républicains du Loir-et-Cher, président du groupe de la droite et du centre à la région Centre-Val de Loire, demande un "moratoire régional immédiat sur la construction d'éoliennes." S'il reconnait que la lutte contre le changement climatique est une "urgence vitale", l'élu qui sera probablement la tête liste LR pour les élections régionales, estime que "l'écologie est une science et non une idéologie". Et Guillaume Peltier d'enfoncer le clou : "Si la majorité faisait preuve de pragmatisme, les expériences menées ailleurs en la matière la conduirait à changer radicalement de cap."

"Un gouffre pour les finances publiques"

Pour le chef de file de l'opposition à la région, la politique énergétique visant à favoriser l'éolien est "un gouffre pour les finances publiques et n’a aucun sens dans un pays et une Région surendettés. Ainsi, le concours total de l’Etat aux éoliennes serait estimé entre 72,7 et 90 milliards d’euros depuis les années 2000, selon la Commission de régulation de l’énergie. A titre de comparaison, la construction de l’ensemble du parc nucléaire français aurait coûté environ 80 milliards d’euros au contribuable, pour des résultats incomparables." 

"Les lubies des Verts qui dictent la politique régionale"

En soulignant également que les champs d'éoliennes "broient en série oiseaux et chauves-souris, pourtant indispensables à nos écosystèmes", Guillaume Peltier interroge : "Doit-on détruire la nature au nom du respect de la nature ? Doit-on sacrifier la qualité de vie des ruraux au nom d’une idéologie inefficace et ruineuse ? _Les lubies des Verts, qui dictent en fait la politique régionale_, doivent-elles primer sur le principe de réalité ? "

Méthanisation, hydrogène, nucléaire de 4e génération, constituent pour l'élu régional des énergies renouvelables qui "mériteraient d’être mises à l’honneur". Le leader de l'opposition va donc demander à la région la mise en place d'un moratoire immédiat sur la construction d'éoliennes en Centre-Val de Loire. Une proposition de loi en ce sens sera déposée à l'Assemblée Nationale visant à imposer un moratoire sur les éoliennes sur tout le territoire et n’autorisant leur construction que dans un cadre exceptionnel et sous deux seules conditions : le vote favorable d’un conseil municipal et le vote favorable d’un référendum local.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess