Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Épinal: une expérience "inédite et enrichissante" pour Nadia, membre de la Convention citoyenne pour le climat

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Les travaux de la Convention citoyenne pour le climat se terminent ce dimanche 21 juin. Tirée au sort pour y participer, Nadia Messaoudi, habitante de Golbey, près d'Epinal, a vécu une expérience mémorable. Elle espère aujourd'hui que cela portera ses fruits.

Nadia Messaoudi a été tirée au sort pour faire partie de la convention citoyenne pour le climat.
Nadia Messaoudi a été tirée au sort pour faire partie de la convention citoyenne pour le climat. - Nadia Messaoudi

Le temps d'une année, elle est devenue "citoyenne pour le climat". Il y a presque un an, Nadia Messaoudi reçoit un appel, lui annonçant qu'elle a été tirée au sort pour devenir membre de la convention citoyenne pour le climat. "J'ai dit : 'avec plaisir', rigole la mère de famille, habitante de Golbey, près d'Epinal. J'étais très contente de participer parce que je parle déjà beaucoup du climat, de la protection de la nature avec ma famille et mon entourage."

Déjà sensibilisée aux questions environnementales, Nadia se plonge pendant plusieurs mois dans les lectures proposées par les organisateurs. Au rythme de trois jours par mois, elle se rend à Paris pour écouter des experts, des associations ou des professionnels. Elle débat ensuite pendant de longues heures avec les autres citoyens pour le climat. "C'était une expérience unique et enrichissante, confie la quadragénaire. J'ai appris beaucoup de choses, notamment lorsque Nicolas Hulot est venu nous parler de son expérience. La problématique de la surpêche m'a beaucoup marquée, ça réveille pas mal de choses."

Une occasion d'éveiller la conscience de ses enfants

Membre de la commission "se nourrir", Nadia  porte entre autres une mesure pour favoriser l'accès à l'alimentation biologique, notamment dans les cantines scolaires. Un sujet qui la touche beaucoup : "je suis célibataire et sans emploi, j'élève mes deux enfants donc ce sont des sujets auxquels je m'identifie."

Elle profite de cette expérience pour éveiller la conscience de ses enfants. "Ça commence à fonctionner : ils trient plus, ils ne gaspillent plus, se réjouit-elle. C'est bien pour eux, ils étaient très contents que je sois membre de la convention citoyenne !"

Ça va me manquer quand même. Si on me demande de recommencer, je le ferai !

Un souvenir marquera longtemps Nadia : sa rencontre avec Emmanuel Macron. "J'ai même eu le droit à ce qu'il me sert la main, s'amuse-t-elle. Il est venu discuter et nous promettre des choses"

Des promesses qu'elle souhaite voir se réaliser : "j'espère que tout ce qu'on a fait  va aboutir, que ça ne sera pas jeté à la poubelle. C'est important pour la génération à venir." Jeudi 18 juin, la convention citoyenne pour le climat a présenté 150 mesures pour réduire les émissions de gaz à effets de serre

Nadia clôture l'aventure avec un petit pincement au coeur."Ça va me manquer quand même, confie-t-elle. On se sent utile à la société, c'est une fierté, un plaisir. Si on me demande de recommencer, je le ferai !" La vosgienne compte garder contact avec les citoyens rencontrés. Ils ont déjà prévu de créer une association pour continuer à faire bouger les choses.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu