Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Erosion du littoral : la ministre de la Transition écologique dans la Manche vendredi

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

Moins d'une semaine après le passage de la tempête Ciara dans la Manche, la ministre de la Transition écologique et solidaire sera présente sur le littoral manchois vendredi 14 février.

Elisabeth Borne devrait être dans la Manche vendredi 14 février pour décliner les mesures visant à limiter à l'avenir les risques de submersion marine.
Elisabeth Borne devrait être dans la Manche vendredi 14 février pour décliner les mesures visant à limiter à l'avenir les risques de submersion marine. © Radio France - Julien Mattia

Elle va venir constater les dégâts... et peut-être aussi annoncer des mesures visant à limiter les risques de submersion marine liés à la montée des eaux. La ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne est annoncée dans la Manche ce vendredi 14 février. Elle devrait se rendre à Gouville-sur-Mer, ainsi qu'à Agon-Coutainville, deux communes une nouvelle fois touchées par l'avancée de la mer le week-end dernier, à l'occasion du passage de la tempête Ciara combiné à une période de grandes marées.

Relocalisation de milliers de maisons

Un déplacement prévu alors que le gouvernement a annoncé ce mercredi son intention de relocaliser entre 5.000 et 50.000 habitations menacées par l'érosion du littoral français. Lors d'une conférence de presse à l'issue du Conseil de défense écologique organisé mercredi à l'Elysée, la ministre de la Transition écologique a précisé un certain nombre de mesures liées à cette érosion. Un phénomène qui concerne "20% de nos côtes", lesquelles peuvent reculer par endroit de 50 cm à 1,5 m chaque année. 

Un contexte local délicat pour la ministre

Si la ministre vient dans la Manche pour y exposer l'ambition du gouvernement de déplacer les bâtiments menacés, qu'il s'agisse d'entreprises ou d'habitations, l'accueil qui lui sera réservé risque d'être très froid : sur la côte Ouest du Cotentin, les habitants réclament des mesures pérennes de lutte contre l'avancée de la mer et ne sont pas prêts à céder du terrain face aux vagues, ni à entendre ce type de propos de la bouche d'une ministre...  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess