Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Export des déchets : le collectif "Zeru Frazu" s'insurge contre les collectivités

-
Par , France Bleu RCFM

Dans une lettre ouverte aux communautés d'agglomérations et de communes, le collectif d'associations revient sur la décision prise par la région d'exporter à terme 21 000 tonnes de déchets en balles pour les incinérer sur le continent. "Zeru Frazu" renvoie au plan de gestion des déchets de 2015.

Des balles de déchets entassées à Ajaccio, en février 2020.
Des balles de déchets entassées à Ajaccio, en février 2020. © Radio France - Olivier Castel

"Vous, Capa, Cab, Comcom ! Travaillez enfin pour la Corse et non pour transporter nos déchets au profit des industriels." [...] "Nous voilà contraints à faire un choix que l’assemblée de Corse avait honni pour sa propre terre". 

Les mots sont choisis et précis. Cette lettre ouverte du collectif "Zeru Frazu - Zéro déchet" est assez dure avec les responsables politiques qui ont fait le choix d'exporter et de traiter dans les incinérateurs de la région PACA une partie des déchets produits en Corse. (voir notre article du 8/04/2020).

Le collectif,qui milite le traitement séparé des bio-déchets, la mise en place d'une tarification incitative ou encore la collecte séparée, et contre l'incinération des ordures ménagères,déplore la décision. Selon lui, exporter les 21 000 tonnes de déchets ménagers mis en balles (et jamais enfouis, du fait, notamment, du blocage partiel du centre d'enfouissement de Vighjaneddu) c'est porter "la responsabilité d’aggraver la crise sanitaire. Et devant le marasme économique qui se dessine, vous nous obligez à une option coûteuse. Ce budget de la Corse aurait été mieux utilisé à soutenir la solidarité sociale et la relance économique", explique Zeru Frazu dans sa lettre.

"Nous vous exhortons à mettre en œuvre le plan de gestion des déchets de la CDC"

Le collectif, engagé contre l'incinération des déchets, rappelle le coût financier de l'opération, en terme de deniers publics. "6 100 000 € (transport et traitement), soit un surcoût de 4 000 000 €". Mais il tient à rappeler aussi ce qui selon lui est primordial, le coût environnemental. 

"L’incinération génère des résidus hautement toxiques à savoir 25 % de déchets à enfouir (résidus d’épuration des fumées, mâchefers imbrûlés). Les fumées et résidus toxiques sont générateurs de maladies chroniques".

"Quant aux unités de valorisation énergétique (UVE), poursuit "Zeru Frazu", que sont les nouveaux incinérateurs avec récupération de chaleur, ils imposent pour des raisons techniques et financières, de tourner, en permanence, à plein rendement. Voici, du reste, ce qui explique l’intérêt des trois installations de la région Paca à recevoir nos déchets [...].

Le collectif appelle à la création d'"installations de proximité", afin de créer de l'emploi, et exhorte les décideurs à "mettre en œuvre le plan de gestion des déchets de la Collectivité de Corse", en rappelant point par point les engagements de la démarche portée par "Zeru Frazu". 

"Généralisez la collecte des fermentescibles à la source, pour alléger nos poubelles, mettez en œuvre le compostage de proximité, organisez la collecte des cinq flux en porte à porte, instaurez la tarification incitative qui récompense ou sanctionne la qualité du tri effectué, valorisez les déchets secs triés et les bio-déchets compostés afin de générer matière première et richesse". 

Et le collectif de rappeler enfin qu'à Nice, une association dénommée "Comité de défense des intérêts de l’Abadie" s'est élevé contre cet accord entre autorités corse et maralpine.

Source : https://www.zeru-frazu.fr/

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu