Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Risque d'éboulement à la Roche-Blanche : ma vie à l'hôtel depuis l'évacuation de ma maison

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

A la Roche-Blanche, dans le Puy-de-Dôme, les travaux de sécurisation de la falaise, qui présente une faille potentiellement dangereuse, débuteront prochainement. En attendant, les 29 personnes évacuées le 20 décembre ne peuvent toujours pas réintégrer leurs maisons.

L'accès au bas de la falaise de la Roche-Blanche est interdit
L'accès au bas de la falaise de la Roche-Blanche est interdit © Radio France - Dominique Manent

La Roche-Blanche, Puy-de-Dôme, Auvergne-Rhône-Alpes, France

Drôle de fêtes pour les 29 habitants de la Roche-Blanche qui ont dû quitter leurs maisons le 20 décembre dernier. Certains sont hébergés dans leurs familles, d'autres sont relogés dans des hôtels. Le maire a pris un arrêté d'interdiction provisoire d'habiter, en raison d'un risque d'éboulement de la falaise qui surplombe la commune. Thierry Pellissier, 48 ans, a posé ses valises dans un hôtel-restaurant de Ceyrat où sa vie s'est organisée tant bien que mal.

Une vie en décalé à l'hôtel

Thierry est aide-soignant au CHU de Clermont-Ferrand. Mais comme il travaille de nuit, ses horaires ne correspondent pas au rythme de l'hôtel : "Je vie en décalé. Je prends mon petit-déjeuner à 14 heures. L'hôtel s'est adapté, on me prépare quelque chose. Pour le repas du soir, j'ai des paniers repas. Je leur fournis des plats et ils me les remplissent. C'est pesant, d'autant que nous ne savons pas si ces repas seront pris en charge par la commune. L'hôtel oui, mais les repas ? Chez moi, il y a aussi _les abonnements gaz et téléphone qui courent et dont je ne profitent pas. La situation n'est pas forcément facile à gérer"_.

Thierry devant sa maison - Radio France
Thierry devant sa maison © Radio France - Dominique Manent

Des travaux de sécurisation incontournables

Thierry est bien conscient que le coin est dangereux. Dans son jardin, au dessus de sa maison, on aperçoit une énorme pierre qui s'est détachée de la falaise. Pour autant, il a hâte de rentrer chez lui. "C'est ma maison, j'y tiens !" Les travaux, qui débuteront prochainement, devraient durer un mois explique Thierry mais il craint que les caprices de la météo ne retardent le chantier :"Jusqu'à quand ça va durer, Dieu seul le sait !"

Une pierre s'est détachée de la falaise et a atterri dans le jardin - Aucun(e)
Une pierre s'est détachée de la falaise et a atterri dans le jardin - Thierry Pellissier
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu