Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fréquentation exceptionnelle au Partage des eaux à L’Isle-sur-la-Sorgue cet été

-
Par , France Bleu Vaucluse

Dans un contexte de crise sanitaire, le site propice à la détente et à la fraîcheur enregistre parfois plus de 500 personnes certains jours. Des estivants et touristes qui s’ajoutent aux pêcheurs et kayakistes. Deux agents municipaux patrouillent désormais pour sensibiliser au respect des lieux.

A l'isle-sur-la-Sorgue depuis 2007 un arrêté municipal interdit les activités de baignade (natation, sauts, plongeons) sur tous les bras de Sorgue
A l'isle-sur-la-Sorgue depuis 2007 un arrêté municipal interdit les activités de baignade (natation, sauts, plongeons) sur tous les bras de Sorgue © Radio France - JM Le Ray

Ils sont deux à pied ou en vélo arborant au dos de leur tee-shirt l’inscription "Tranquillité publique"’. Depuis début août, ces deux agents municipaux ont reçu pour mission de médiation d’inciter chacun aux gestes barrières, à la propreté, au respect de la quiétude et de l’environnement de ce site emblématique du cours de la Sorgue qui va qui va se séparer en deux bras, la Sorgue de Velleron et la Sorgue d'Entraigues. 

Le cours d’eau si limpide classé Natura 2000 est un des joyaux du département. Mais la baignade y est interdite depuis 13 ans. De plus la température constante à 13 degrés n’est pas sans risques, sans compter trous, failles et affouillements peu visibles. Pourtant, on ne compte plus les familles avec enfants qui vont se tremper malgré l'affichage rappelant l'interdiction. 

Des patrouilles en place pour tempérer les conséquences de la surfréquentation 

Les deux agents sont donc là aussi pour prévenir les conduites à risques et alerter sur les dangers de la ‘’baignade sauvage’’. Ils patrouilleront quatre journées par semaine, notamment le week-end jusqu’à mi-septembre. 

Le Syndicat mixte du Bassin des Sorgues "complète ces actions de sensibilisation en déployant également plusieurs agents dans le cadre de "maraude environnementale" ayant vocation à expliquer le fonctionnement et les enjeux associés aux Sorgues ainsi qu’aux difficultés de partager l’eau", précise la municipalité sur son site. 

Une opération estivale de sensibilisation qui soulage quelque peu l’Aappma (association agréée pour la pêche et la protection du milieu aquatique), inquiète des conséquences de cette surfréquentation, mais aussi l’Adepih (association de défense de l'environnement du Partage des eaux et de l’intérêt de ses habitants )dont les adhérents se plaignent de nuisances sonores, même tard la nuit. 

.
. © Radio France - JM Le Ray
.
. © Radio France - JM Le Ray
.
. © Radio France - JM Le Ray
Choix de la station

À venir dansDanssecondess