Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La dépollution de l'ancienne raffinerie Mobil de Frontignan a commencé sous une tente géante

-
Par , France Bleu Hérault

Pour la première fois en France, une tente gonflable géante est utilisée sur ce chantier de onze hectares. Le modèle actuellement utilisé à Frontignan est un pilote, avant l'arrivée d'un dispositif encore plus important en 2022.

Une tente gonflable de 90 mètres de long pour dépolluer l'ancienne raffinerie Exxon Mobil de Frontignan
Une tente gonflable de 90 mètres de long pour dépolluer l'ancienne raffinerie Exxon Mobil de Frontignan © Radio France - Valentin BERTRAND

Sourire aux lèvres, Michel Arrouy est un "maire heureux" en visitant la tente de dépollution tout juste installée sur l'ancienne raffinerie de Frontignan. Pour l'élu divers gauche, le lancement du chantier enterre 25 ans de combat entre la ville et Exxon Mobil. Le propriétaire du site, fermé en 1986, avait longtemps refusé de payer pour le nettoyage du sol imbibé d'hydrocarbures et de métaux lourds. C'était sans compter sur la détermination de l'ancien maire, Pierre Bouldoire.

Depuis décembre 2020, le chantier se met en place. Ce qui amène Michel Arrouy à penser que "ça n'a pas été un combat vain".

Michel Arrouy : "Ça n'a pas été un combat vain"

Contenir les mauvaises odeurs

Désormais, une immense tente de 90 mètres de long et 30 mètres de large a été dressée. Un dispositif indispensable pour contenir les mauvaises odeurs de la terre excavée et ainsi préserver les riverains du site. A l'intérieur, l'air y est même sous-pressurisé afin d'empêcher les fuites lors de l'entrée des véhicules et des ouvriers.

Une technique fréquemment utilisée pour ce genre d'opération. Sauf qu'ici, la tente est montée sur un tapis. Ce qui n'avait jamais été fait auparavant, selon Hervé De Greef, responsable de la transition écologique chez Esso (filiale de Exxon Mobil) : 

"Ce qu'il y a d'innovant avec cette tente, c'est qu'elle est gonflable et peut donc être déplacée sans être démontée."

Hervé De Greef : "C'est une tente gonflable qui se monte une fois et qui peut ensuite être déplacée"

Cette mobilité de l'installation fera gagner un temps considérable au chantier de dépollution, prévu pour durer jusqu'en 2025. Un étalement qui s'explique d'une part par la superficie à nettoyer (11 hectares) et l'espace contraint sous la tente pour permettre les manœuvres des engins. 

Sous la tente de dépollution de l'ex-raffinerie de Frontignan
Sous la tente de dépollution de l'ex-raffinerie de Frontignan © Radio France - Valentin BERTRAND

Une expérimentation à quatre millions d"euros

D'ici fin février, 400 mètres carrés auront traités. Ce sera alors la fin de la première phase expérimentale. Il s'agit en effet d'appréhender le matériel et le terrain avant de passer à la vitesse de croisière dès 2022. D'ici là, un appel d'offre sera lancé pour obtenir une tente aux dimensions encore plus importantes (130 mètres par 50) afin de gagner du temps... et de l'argent. Car la dépollution coûte cher à Exxon Mobil : déjà quatre millions d'euros ont été investis pour 2021.

La deuxième phase du chantier devrait débuter en 2022, avec une tente encore plus grande pour accélérer la cadence.

À terme, l'ancienne raffinerie accueillera la future gare SNCF de Frontignan, des entreprises et des habitants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess