Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Gironde : la maire du Haillan fait la chasse aux pesticides de synthèse

-
Par , France Bleu Gironde

Après Parempuyre et Bègles, c'est au tour du Haillan de faire la chasse aux pesticides de synthèse. La maire Andréa Kiss a pris un arrêté anti-pesticides sur sa commune. Effectif depuis le 5 novembre, la mesure se veut surtout symbolique pour interpeller l'Etat.

Andréa Kiss et son arrêté anti-pesticides.
Andréa Kiss et son arrêté anti-pesticides. © Radio France - Mélanie Juvé

Le Haillan, France

Alors que la justice française a validé pour la première fois vendredi 8 novembre deux arrêtés anti-pesticides pris par des maires dans les Hauts-de-Seine, actuellement trois communes girondines sont concernées par ce type d'arrêtés

Dernière en date, le Haillan. La maire Andréa Kiss vient de prendre un arrêté, applicable depuis mardi 5 novembre. Concrètement il interdit tout usage de pesticides contenant du glyphosate et autres produits chimiques partout sur la commune. Le texte a été envoyé à la préfecture pour un passage au contrôle de légalité. 

"Il y a urgence"

Une mesure surtout symbolique, puisque le Haillan est une commune urbaine, où les quatre agriculteurs implantés travaillent déjà sans produits chimiques. Les produits utilisés par l'agriculture biologique ne sont d'ailleurs pas visés par l'arrêté. 

Difficile aussi de surveiller les jardiniers particuliers qui pourraient encore avoir des bidons de glyphosate dans leur garage et les utiliser (la loi interdit depuis le 1er janvier 2019 l’achat, l’usage et la détention de produits phytosanitaires de synthèse pour particuliers). Quant aux  terrains du centre d’entraînement des Girondins de Bordeaux, ils sont traités sans produits chimiques depuis une dizaine d'années. 

Mais qu'importe, le but est d'interpeller et éveiller les consciences d'après la maire Andréa Kiss : "On espère surtout que cela fera prendre conscience à l'Etat, si nous sommes plusieurs maires à prendre des arrêtés de ce type, qu'il faut agir et qu'on ne peut pas se permettre d'attendre ! Bien sûr il faut une transition pour les agriculteurs, mais il y a une urgence, c'est la santé publique."

Si on ne prend pas les arrêtés, qui le fera ? C'est une forme de désobéissance civile — Andréa Kiss, maire du Haillan

La justice saisie ?

Le bras de fer est entamé entre la mairie de Parempuyre et la préfecture de la Gironde. L'élue Béatrice de François a signifié par courrier le 25 octobre qu'elle ne comptait pas retirer son arrêté comme le demande la préfecture. Cette dernière peut donc saisir le tribunal administratif de Bordeaux d'ici deux mois. 

A Bègles, l'arrêté pris par le maire Clément Rossignol Puech a été expertisé récemment. Selon nos informations, il pourrait lui aussi être jugé illégal par la préfecture. Auquel cas, la mairie indique ne pas souhaiter le retirer.

Quand au Haillan, dernière commune à avoir pris ce genre de mesure, la maire Andréa Kiss se dit prête elle aussi à aller jusqu'au bout, quitte à se retrouver devant la justice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu