Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Glyphosate : 15 Sarthois portent plainte contre l'Etat et la Commission européenne

-
Par , France Bleu Maine

Des Sarthois ont trouvé des traces de glyphosate dans leurs urines et portent plainte contre l'Etat, la Commission européenne et les fabricants de cet herbicide controversé. Ils les poursuivent notamment pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "atteinte à l'environnement".

15 plaintes ont été déposées au tribunal du Mans
15 plaintes ont été déposées au tribunal du Mans © Radio France - Alice Kachaner

Le Mans, France

Ils se font appeler les "pisseurs volontaires" et se battent contre le glyphosate. Quinze Sarthois, qui ont trouvé des traces de glyphosate dans leurs urines, ont porté plainte mercredi 4 décembre au tribunal du Mans pour "mise en danger de la vie d'autrui", "tromperie aggravée" et "atteinte à l'environnement".  

Ils poursuivent les fabricants de cet herbicide controversé, comme Monsanto, mais aussi des membres de la commission européenne ou de l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail).

Du glyphosate dans tous les tests d'urine

Sur les 210 tests réalisés dans la Sarthe et le Maine-et-Loire par l'association "Campagne glyphosate", tous contiennent des traces de glyphosate, "en moyenne, on en trouve à hauteur de 1,12 nanogramme par millilitre", affirme Marylène Souchard, coordinatrice de l'association sur les deux départements, en soulignant que l'eau potable distribuée dans nos robinets ne doit pas contenir plus de 0,1 ng/ml. "C'est inquiétant, ce produit est fait pour désherber dans les champs, on se demande ce qu'il fait dans notre corps.

Certains, comme moi, ont des maladies, on aimerait comprendre pourquoi ", poursuit la militante.

Devant le tribunal du Mans, Christelle, manifeste en t-shirt blanc, avec en gros chiffres noirs, son taux de glyphosate : 0,86 ng/ml. Elle a décidé de porter plainte. "J'habite à la campagne et je mange bio, mais malheureusement un champs de maïs contourne mon terrain, je me demande si cela n'a pas influencé mon taux de glyphosate", s'interroge cette enseignante qui vit à Teloché, au sud du Mans. 

Des plaintes partout en France

163 autres plaintes seront déposées devant les tribunaux de Saumur et Angers. Des opérations de dépistage ont lieu un peu partout en France. L'association revendique avoir testé 5.500 personnes sur tout le territoire. "Les analyses se sont déroulées en présence d'un huissier de justice et ont été confiées au laboratoire allemand Biocheck", précise Marylène Souchard. 

Ces actions en justice ne ciblent pas les agriculteurs, mais en Ille-et-Villaine la FDSEA affirme avoir l'intention de porter plainte pour diffamation et dénigrement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu