Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Glyphosate : le gouvernement promet l'interdiction de plus de la moitié des utilisations dès l'année prochaine

-
Par , France Bleu
France

"Plus de la moitié" des utilisations de glyphosate seront "interdites à partir de l'année prochaine" en France, a annoncé ce mardi la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Pour permettre ces interdictions, des alternatives pour les agriculteurs ont été trouvées.

La moitié des utilisations du glyphosate seront interdites l'année prochaine, assure la ministre.
La moitié des utilisations du glyphosate seront interdites l'année prochaine, assure la ministre. © Maxppp - FrankHoermann

"Plus de la moitié" des utilisations du glyphosate seront "interdites à partir de l'année prochaine", a annoncé ce mardi sur France Inter la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. Ce puissant herbicide, classé "probablement cancérigène" par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), devait être interdit en France en 2021. 

La proportion des utilisations du glyphosate qui vont être interdites n'est pas encore connue, selon la ministre Barbara Pompili, qui assure que "plus de la moitié" des utilisations seront interdites d'ici l'année prochaine. 

Nous sommes en train de bien avancer dans la recherche pour qu'on ait des alternatives" Barbara Pompili

Selon la ministre, des alternatives au glyphosate ont été trouvées pour toutes les utilisations qui seront interdites : "J'ai eu le préfet Pierre-Étienne Bish (ndlr : coordinateur du plan de sortie du glyphosate), qui est plutôt en train de bien avancer dans la recherche pour qu'on ait des alternatives." 

Le sujet de l'utilisation du glyphosate revient régulièrement sur la table depuis l'élection d'Emmanuel Macron à l'Élysée. Si ce produit devait être interdit en France en 2021, le président avait exclu toute interdiction sans solutions alternatives. "Il n'y aura pas d'interdiction sans solutions", avait assuré le chef de l'État devant des agriculteurs au salon de l'Agriculture le 22 février dernier. 

En juin dernier, l'ancien ministre de l'Agriculture Didier Guillaume avait affirmé sur franceinfo "qu'entre 2018 et 2019, la baisse des produits phytosanitaires et du glyphosate c'est moins 35%", en réponse au député européen EELV Yannick Jadot qui avait affirmé que l'utilisation du glyphosate avait "augmenté" en France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess