Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Golfe de Gascogne : les captures de dauphins ont baissé de 30% l'hiver dernier selon le CNPMEM

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Le Comité National des Pêches Maritimes et des Élevages Marins (CNPMEM) annonce que les échouages de dauphins ont baissé de 30% l'hiver dernier dans le Golfe de Gascogne, donc sur les côtes de Loire-Atlantique et Vendée, par rapport à la moyenne des quatre derniers hivers.

Dauphins pris en photo à bord du Sam Simon, l'un des navire de l'ONG Sea Shepherd
Dauphins pris en photo à bord du Sam Simon, l'un des navire de l'ONG Sea Shepherd © Maxppp - Thomas BREGARDIS

Cette année, le nombre d’échouages de petits cétacés sur la saison hivernale a été inférieur de plus de 30% par rapport à la moyenne des quatre années précédentes dans le Golfe de Gascogne : 702 échouages en 2021 (période 1er janvier - 15 avril) contre une moyenne de 1.031 entre 2017 et 2020. Le Comité National des Pêches Maritimes et des Élevages Marins (CNPMEM) parle de chiffres "encourageants"

Sea Shepherd dénonce de la "communication"

"C'est complètement une opération de communication" commente Lamya Essemali, présidente de l'ONG Sea Shepherd France. "Concrètement on ne peut rien conclure, on sait qu'on a eu des conditions météos qui ne sont pas propices aux échouages et on sait qu'aucune mesure concrète n'a été prise pour limiter les captures de dauphins", poursuit la présidente de Sea Shepherd France.

Le Comité National des pêches reste prudent

"Les chiffres sont à prendre avec précaution", dit Guillaume Carruel, chargé de mission au CNPMEM sur les questions d'environnement et de captures accidentelles. Pour expliquer les causes de cette baisse, le Comité National des Pêches reconnait qu'il y a un facteur météo mais il y a aussi plusieurs pistes qui restent a déterminer. Depuis cet hiver, tous les chalutiers français sont équipés de "pingers", un appareil placé à l'entrée des chaluts. Il émet des ultrasons qui repoussent les dauphins. Guillaume Carruel assure : "Ces pingers peuvent permettre une réduction de 65% des captures accidentelles". Le CNPMEM travaille aujourd'hui avec les scientifiques de l'IFREMER pour adapter ce dispositifs aux fileyeurs.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess