Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Gorron, première commune mayennaise labellisée pour la sauvegarde des abeilles

-
Par , France Bleu Mayenne

La commune de Gorron a été labellisée "APIcité" ce mercredi 20 novembre en marge du congrès des maires de Paris : une première pour le département de Mayenne. Cette distinction récompense les collectivités qui agissent pour sauver les abeilles, mais aussi l'environnement au sens large.

Michel Belliard, natif et habitant de Gorron, s'occupe de trois ruches depuis maintenant dix ans. Une passion qui l'a "piqué", comme il dit, et qui le surprend encore.
Michel Belliard, natif et habitant de Gorron, s'occupe de trois ruches depuis maintenant dix ans. Une passion qui l'a "piqué", comme il dit, et qui le surprend encore. © Radio France - Simon de Faucompret

Gorron, France

C'est une première pour le département de Mayenne ! Ce mercredi 20 novembre en marge du congrès des maires de France à Paris, la commune de Gorron s'est vu décerner le label "APIcité" en même temps qu'une cinquantaine d'autres. Un label mis en place en 2016 par l'Union nationale de l'apiculture française (UNAF), qui récompense les initiatives vouées à préserver les abeilles et la biodiversité dans son ensemble.

40 ruches et un œil vigilant sur la biodiversité

Une belle récompense pour la commune, qui dispose d'une quarantaine de ruches sur sa zone. Précision importante : aucune n'est tenue par un professionnel. Ce sont tous des apiculteurs amateurs, comme Michel Belliard, Gorronnais de naissance et détenteur, depuis dix ans, de trois ruches au fond de son terrain.

"J'ai été piqué par les abeilles ... J'ai bien découvert, et je découvre toujours." - Michel, apiculteur amateur depuis dix ans.

Sur le conseil d'un ami passionné, Michel, Goronnais de naissance, s'est mis à entretenir des ruches il y a dix ans. "J'ai été piqué par les abeilles", glisse-t-il avec un sourire en coin. "J'ai bien découvert, et je découvre toujours." Car les petites bêtes vrombissantes ne sont pas le seul élément qu'il faut maîtriser : "Comme tous les animaux, ils ont besoin d'un environnement propice, pour bien vivre et bien se nourrir."

Soigner les abeilles, c'est soigner l'environnement

"Les abeilles sont la partie visible de l'iceberg, des indicateurs", précise sa fille Maud Belliard, vétérinaire à Gorron et spécialiste apicole. "Il y a deux ans, l'hiver a été dur, beaucoup d'apiculteurs mayennais (on en recense 361, NDLR) ont perdu des cheptels entiers." Et si les abeilles vont mal, la biodiversité aussi : "Sans abeilles, des insectes et des oiseaux disparaîtraient, nos fruits et légumes aussi, les fraises seraient rachitiques et boursouflées", expose-t-elle.

D'ailleurs, le label "APIcité" ne récompense pas que le soin apporté aux abeilles, mais aussi l'entretien des espaces verts, des pâturages, de la nature d'une commune. "On a beaucoup d'écopâturages, des sites naturels, des zones humides à Gorron", détaille Anne Cronier, conseillère municipale et membre de la Chambre économique de Haute-Mayenne qui a aidé à constituer le dossier de labellisation. "On fait aussi du fauchage tardif ... plein de petites actions pour favoriser notre biodiversité locale !"

Encore du travail 

Gorron vient donc d'atteindre le premier degré de ce label Apicité ... il y en a trois en tout.  Pour accéder au deuxième pallier, l'idée est maintenant de mettre l'accent sur la pédagogie : sensibiliser les habitants sur la santé des abeilles, et les conséquences sur l'environnement. Avec, pourquoi pas, une future ruche municipale. 

Et pour ça, notre apiculteur en herbe Michel pourrait bien se rendre utile : il a été charpentier pendant 35 ans ! "J'aimerais bien construire un chalet en bois pour la commune ... pour que les enfants visitent." Le seul problème, c'est que cette pédagogie-là, elle demande du temps. "Si quelqu'un était partant pour s'occuper du volet pédagogique, on pourrait bien faire quelque chose", lâche-t-il, l'air de rien. 

D'autres dossiers en préparation

Gorron est la première commune mayennaise labellisée "APIcité" ... mais certainement pas la dernière : la distinction a déjà donné quelques idées aux voisins ! La commune de Lassay-les-Châteaux, à une demi-heure d'ici, est déjà en train de constituer un dossier pour l'an prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu