Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Gouville-sur-Mer : les sapins de Noël ne sont toujours pas au pied de la dune

-
Par , France Bleu Cotentin

A Gouville-sur-Mer, 2000 sapins de Noël ont été collectés pour consolider le cordon dunaire devant les célèbres cabines de plage aux toits colorés et pour permettre un réensablement. Mais la commune n'a pas encore reçu l'autorisation des services de l'Etat.

Les 2000 sapins récoltés par la commune de Gouville-sur-mer s'assèchent, entassés non loin de la plage.
Les 2000 sapins récoltés par la commune de Gouville-sur-mer s'assèchent, entassés non loin de la plage. © Radio France - Lucie THUILLET

A Gouville-sur-mer, les élus s'impatientent. Après les fêtes de fin d'année, la commune, épaulée par Coutances Mer et Bocage, a lancé une collecte de sapins de Noël, afin de les placer au pied des dunes et de favoriser le réensablement

Résultat : plus de 2000 arbres ramassés. Des villes comme Saint-Lô, Avranches, Granville ou encore Lisieux ont envoyé leurs sapins à Gouville.

Sauf qu'aujourd'hui, c'est le statu quo. Les sapins n'ont pas bougé. Entassés près de la plage, ils roussissent et s'assèchent. 

Ils s'abîment et on ne peut toujours pas les implanter au pied de la dune, s'exaspère François Legras le maire de Gouville-sur-Mer

La commune attend une autorisation de l'Etat

Gouville-sur-mer a fait une demande auprès des services de l'Etat le 22 janvier pour poser des fascines, des barrières de branchages entremêlés, au pied la dune dans le secteur sud et pouvoir placer derrière ces sapins afin qu'ils retiennent le sable.

Or le 9 mars dernier, les services de l'Etat ont signifié qu'il y avait besoin d'une étude environnementale. Coutances Mer et Bocage espère un déblocage de la situation dans les jours qui viennent.

A Saint-Martin-de-Bréhal, des fascines ont été installées en mai 2020 et des sapins placés derrière pour retenir le sable, expliquent Daniel Lécureuil maire de Bréhal et Bernard Demelun, adjoint.
A Saint-Martin-de-Bréhal, des fascines ont été installées en mai 2020 et des sapins placés derrière pour retenir le sable, expliquent Daniel Lécureuil maire de Bréhal et Bernard Demelun, adjoint. © Radio France - Lucie Thuillet

A Saint-Martin-de-Bréhal, les sapins sont en place

A 30 kilomètres de là, en revanche, à Saint-Martin-de-Bréhal, 800 sapins ont pu être installés dès le mois de janvier, au pied de la dune, près de l'école de voile. Ils ont été placés derrière les fascines mises en place en mai 2020. 

Les tout premiers résultats sur le réensablement sont "satisfaisants" selon les élus. 

Par endroits, grâce à ces fascines, nous avons 60 à 80 centimètres de sable en plus, explique Bernard Demelun, adjoint aux travaux et au cadre de vie. 

"Nous n'avons pas eu de tempête dévastatrices cet hiver. Les fascines ont eu le temps de s'implanter. Et nous espérons qu'avec ces sapins, cela soit encore plus efficace pour reconstituer le pied de cette dune qui a reculé de 20 mètres", constate le maire Daniel Lécureuil.

Par endroit, le réensablement est déjà visible au pied de la dune de Saint-Martin-de-Bréhal.
Par endroit, le réensablement est déjà visible au pied de la dune de Saint-Martin-de-Bréhal. © Radio France - Lucie Thuillet
Choix de la station

À venir dansDanssecondess