Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Grand comptage des oiseaux des jardins : "C'est à la portée de tous"

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

La Ligue de protection des oiseaux organise ce samedi 25 et dimanche 26 janvier le grand comptage hivernal des oiseaux des jardins. Une opération qui n'est pas réservée aux spécialistes. Rencontre avec deux bénévoles de la LPO dans la Marne.

L'observation est plus facile lorsqu'il y a des mangeoires.
L'observation est plus facile lorsqu'il y a des mangeoires. © Radio France - Sophie Constanzer

Reims, France

Rouge-gorge familier, pie bavarde, mésange bleue, verdier d'Europe... : voilà quelques unes des espèces que tout le monde peut observer dans les jardins et parcs. Pour la 8ème année consécutive, la Ligue de protection des oiseaux (LPO) organise l'opération de comptage hivernal des oiseaux de jardins ce samedi 25 et ce dimanche 26 janvier. Et pas besoin d'être un spécialiste pour s'y mettre. 

Au moins une quinzaine d'espèces différentes visibles

"C'est à la portée de tout le monde, surtout qu'on a une base de données avec les dessins des oiseaux, on a une quinzaine d'espèces...", explique Alain Redont, administrateur du groupe local de la LPO à Reims. Première étape pour le comptage : choisir un lieu d'observation -un parc public, un jardin, le balcon- et de préférence là où il y a des mangeoires. Deuxième étape : compter et noter pendant une heure. "Et pour ne pas faire d'erreur, c'est mieux de compter les oiseaux présents en même temps car par exemple la mésange elle cherche la graine à la mangeoire, elle part la manger, et elle peut revenir 10 ou 15 fois dans la matinée", sourit Alain Redont qui participe à la validation des données au niveau local.  

Le comptage chez des bénévoles de la LPO à Bétheny.

Car cette opération de comptage doit permettre de suivre les populations d'oiseaux dans nos jardins, et d'alimenter une base de données nationale. L'an dernier, 200 jardins ont participé en Champagne Ardenne. Et pour Josiane et Alain Redont, administrateurs du groupe local de la LPO à Reims, il s'agit aussi de rappeler des conseils simples : l'importance de donner de l'eau et des graines aux oiseaux pendant les périodes de grand froid et puis réduire la mortalité liée aux phytosanitaires. "Il faut modifier nos habitudes, réduire les pesticides : en agriculture ça s'est bien amélioré mais dans les jardins des particuliers, il y a encore trop de produits", estime Alain Redont. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu