Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Greg Rabejac : 40 kg sur le dos pour photographier des truites... et un rat-trompette

-
Par , , France Bleu

Photographe de surf à ses débuts au milieu des années 90, Grégory Rabejac parcourt aujourd'hui les montagnes pour immortaliser un poisson qu'il affectionne : la truite ! Derrière cette activité se cache surtout un désir fort de sensibiliser au cycle de l'eau.

Grégory Rabejac vient de sortir un livre magnifique. Intitulé Le Dit Vagues (Éditions Arteaz), l'ouvrage nous donne à voir l'océan sous une forme imprévisible. Les vagues prennent des allures de "chevelures de déesses" ou de "géométries surréelles" sous son objectif. 

Pourtant, le photographe spécialiste de surf et de la mer a développé depuis une dizaine d'années un goût pour d'autres clichés. Au micro de Bixente Lizarazu dans Planète Liza, Greg Rabejac explique comment il s'est progressivement tourné vers la photographie des truites.  

Du flocon à la vague

La prise de conscience est d'abord écologique. En participant à une association baptisée à l'époque Du flocon à la vague (aujourd'hui La Water Family), Grégory Rabejac se rend compte qu'une grosse partie du cycle de l'eau "n'était pas bien mis en avant".  

Il couple alors sa passion pour la photo à celle de la pêche à la truite héritée de son grand-père. À travers des excursions en montagne de 2-3 jours en toute autonomie, avec 40 kg sur le dos, il se donne pour objectif de "faire un inventaire des rivières et des lacs".

Un petit animal à protéger

Au fur et à mesure de ses périples dans les Pyrénées, Grégory Rabejac s'est pris de passion pour un petit animal emblématique de la célèbre chaîne de montagnes : le rat-trompette, également appelé le Desman.  

"Il révèle la qualité de l'eau car il ne peut pas survivre s'il y a la moindre trace de pollution" confie le photographe qui n'a jamais réussi à lui tirer le portrait malgré quelques rares rencontres en 10 ans.  

La préservation de ce mammifère insectivore est donc devenue très importante pour Grégory Rabejac qui prend énormément de plaisir à parcourir ces territoires incroyables. "C'est un bonheur de savoir que l'on a là-haut encore des espaces préservés qui n'ont pas encore été impactés par les activités humaines", conclut-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess