Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Guéret : 200 manifestants vent debout contre les éoliennes

-
Par , France Bleu Creuse

Ils étaient plus de 200 hier samedi, selon la préfecture de la Creuse, à avoir répondu à l'appel du collectif SOS Eol 23, pour dire leur refus de voir le nombre d'éoliennes sur le département multiplié par 8 d'ici quelques années.

Plus de 70 communes creusoises devraient être concernées par un projet éolien dans les années à venir.
Plus de 70 communes creusoises devraient être concernées par un projet éolien dans les années à venir. © Radio France - Matthieu Le Meur

Pionnat, Anzêmes, Ahun, les pancartes brandies par les manifestants affichent de nombreuses communes creusoises, toutes concernées, aujourd'hui ou à l'avenir, par un projet de construction d'éoliennes. Aujourd'hui la Creuse compte 35 éoliennes, elles pourraient être près de 300 d'ici 2030.

« Est-ce qu'on aura des cimetières d'éoliennes? »

Habiter à l'ombre d'une tour en fibre de carbone de 150 mètres, ça ne réjouit personne. Parmi les inquiétudes des manifestants, l'environnement, les nuisances visuelles, ou liées à l'électromagnétisme. Le coût de tels projets hérisse aussi le poil. « On fait miroiter aux propriétaires des terrains 3 000 euros par mégawatt, explique Jean-Luc Méchain, président d'SOS Eol 23. Il n'y a pas beaucoup de vent en Creuse, donc on peut tabler sur 6 000 euros par an. La durée de vie d'une éolienne c'est 20 ans, donc 120 000 euros au bout de 20 ans, et le démantèlement d'une éolienne coûte 400 000 euros. Alors qui va payer, est-ce qu'on aura des cimetières d'éoliennes? C'est un emprunt toxique en fait. »

En fin de matinée, le cortège, réuni devant la mairie, a rejoint la préfecture.
En fin de matinée, le cortège, réuni devant la mairie, a rejoint la préfecture. © Radio France - Matthieu Le Meur

Marc habite à Thauron, lui aussi est inquiet. Professionnel du tourisme, il gère un gîte dans la vallée des gorges du Thaurion. Sur la commune de Thauron, la construction de 6 éoliennes a été autorisée par la préfecture. Les habitants ont déposé un recours auprès du tribunal administratif de Bordeaux. Marc croise les doigts pour que le permis de construire soit retoqué. Il ne veut pas d'éoliennes à 1,5 kilomètre de chez lui.

Marc, gérant d'un gite dans la vallée des gorges du Thaurion

Le schéma d'aménagement régional prévoit la construction de 288 éoliennes en Creuse d'ici 2030, et plus de 1600 en Nouvelle Aquitaine. Plusieurs dizaines d'associations ont saisi le tribunal administratif de Bordeaux pour s'y opposer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess