Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haies, manches à air et appli mobile : la charte sur les pesticides devient concrète en Limousin

-
Par , France Bleu Limousin

Les producteurs de pommes du Limousin et les associations environnementales dialoguent depuis 3 ans sur l'usage des pesticides. Leur charte de bonnes pratiques a déjà permis la plantation de haies et le développement d'une application pour prévenir les riverains.

Les épandages sur les vergers seront annoncés via une appli mobile
Les épandages sur les vergers seront annoncés via une appli mobile © Radio France - Louis de Bergevin

"Il reste quelques foyers de tensions sur le terrain, mais les relations sont globalement apaisées", constate Fabrice Micouraud. Porte-parole de l'association Allassac ONGF, il fait partie de ceux qui ont lancé en Corrèze le débat sur les pesticides, en particulier sur leur épandage à proximité des habitations. Depuis, une charte de bonnes pratiques a été définie entre producteurs, communes, état et associations. Et les mesures qu'elle prévoit commencent à s'appliquer. 

27 kilomètres de haies ont ainsi été plantés en Haute-Vienne, Corrèze et Dordogne, pour limiter la propagation des pesticides. Un plan supplémentaire de 10 km est prévu sur la saison 2020-2021. Les effets ne sont pas encore mesurables, car les haies font moins d'un mètre de haut, elles doivent encore grandir jusqu'à 5 ou 6 mètres pour que ça fonctionne. 

"Il va falloir patienter pour les haies fassent leur effet

Autre moyen de prévention : des manches à air pour mesurer la force du vent avant de traiter les vergers. 33 sont commandées grâce à un appel à projet retenu par l'Agence Régionale de Santé. "Elles seront  implantées sur les zones les plus sensibles, là où les vergers sont proches des habitations", précise Fabrice Micouraud. 

"Des viticulteurs du Mâconnais nous appellent pour savoir comment ça marche !

Le porte-parole d'Allassac ONGF a aussi présenté jeudi soir à l'assemblée générale de l'AOP Pommes du Limousin, une application pour smartphones, baptisée "Phyto-Alerte". Développée par une société briviste, elle permettra aux arboriculteurs de prévenir avant un épandage, pour éviter à leurs voisins de s'exposer. Les randonneurs, par exemple, sauront qu'il faut éviter tel ou tel secteur, à un moment donné. "C'est une première nationale qui nous est enviée dans beaucoup de régions", explique Fabrice Micouraud. L'appli sera opérationnelle au mois de mars, selon lui. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu