Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Sauvons nos cerfs et nos daims" : pourquoi les chasseurs du Haut-Rhin ne veulent pas chasser

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Les chasseurs ne veulent pas ressortir les fusils pour organiser des tirs de destruction contre les cerfs et les daims. C'est ce qu'ils ont ont répété ce vendredi matin à Colmar. Le préfet du Haut-Rhin souhaite prolonger la chasse jusqu'à la fin février. Pas question pour les chasseurs.

Les chasseurs ont manifesté devant la préfecture du Haut-Rhin à Colmar ce vendredi matin
Les chasseurs ont manifesté devant la préfecture du Haut-Rhin à Colmar ce vendredi matin © Radio France - Guillaume Chhum

Près de 80 chasseurs se sont rassemblés à Colmar, devant la préfecture du Haut-Rhin ce vendredi matin. Ils ont brandi des pancartes avec inscrit dessus : "Sauvons nos cerfs et nos daims" ou encore "Stop à l'éradication". Ils ne veulent pas ressortir les fusils pour tirer sur les cerfs et les daims, ce que veut leur imposer le préfet. Ils ont reçu des soutiens de leurs collègues du Bas-Rhin et de Moselle notamment. 

Recours en justice contre cette décision 

Les quotas n'ayant pas été atteints, les autorités ont prolongé la chasse jusqu'au 28 février. Les chasseurs du Haut-Rhin, eux, veulent que l'on laisse ces animaux tranquilles. Ils ne veulent pas participer à un "abattage de masse". 

Ils ont d'ailleurs déposé un recours contre cet arrêté du préfet devant le tribunal administratif de Strasbourg. Quelques élus locaux sont venus leur apporter leur soutien. Une délégation a été reçue en préfecture. 

Bras de fer entre la préfecture du Haut-Rhin et les chasseurs 

La préfecture du Haut-Rhin, souhaite des chasses de "destruction par des tirs de jours et de nuit à la lampe" jusqu'à la fin février, car les animaux provoquent de nombreux dégâts dans les cultures et les forêts. Avec le confinement, il y a eu moins de tirs soulignent les représentants de l'Etat et les quotas ne sont pas atteints. "Seuls 69% de cerfs et 80,5% de daims sur le minimum départemental fixé ont été prélevés dans le Haut-Rhin", expliquent les autorités. Des chiffres que contestent les chasseurs. Le bras de fer se poursuit. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess