Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les bouquetins du massif du Bargy

Haute-Savoie : l'abattage préventif de 20 bouquetins du massif du Bargy suspendu

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Un arrêté de la préfecture de Haute-Savoie autorisant l’abattage de 20 bouquetins dans le massif du Bargy vient d'être suspendu par le tribunal administratif de Grenoble. Une mesure qui vise à lutter contre la brucellose, mais qui est dénoncée par les association de défense des animaux.

Le bouquetin des Alpes est une espèce protégée (photo d'illustration).
Le bouquetin des Alpes est une espèce protégée (photo d'illustration). © Maxppp - Vincent Isore.

Les bouquetins du massif du Bargy, en Haute-Savoie, sont sauvés pour l'instant. Le tribunal administratif de Grenoble vient de suspendre en partie un arrêté du préfet de la Haute-Savoie, concernant l'abattage de 20 bouquetins, afin de limiter la propagation de la brucellose. Une épizootie qui rappelle de biens mauvais souvenirs dans le massif, puisque en 2012 un éleveur de vaches laitières avait été obligé de détruire sa production, suscitant du même coup l'inquiétude de toute la filière du reblochon au lait cru. 

Dans cet arrêté, pris en date du 29 mai 2020, la préfecture de Haute-Savoie annonçait dans un premier temps la capture et le dépistage de 50 bouquetins du massif, avec dans un second temps, l'abattage des animaux malades. Toujours dans le même texte, le préfet autorisait également l'abattage sans test préalable de 20 bouquetins d'ici le 31 décembre 2020.

Oui pour la capture, mais non pour l'abattage sans test

L'association de défense des animaux Animal Cross avait attaqué cet arrêté en référé devant le tribunal administratif de Grenoble, qui a donc rendu sa décision le 20 août dernier. Si la capture et l'éventuel abattage de 50 bouquetins préalablement testés ne pose pas de problème, le tribunal a en revanche décider de suspendre l'abattage sans test des 20 bouquetins. Au moins en attendant que l'arrêté du préfet soit jugé sur le fond.

"C'est la première victoire obtenue par une association face à l'Etat depuis le début des abattages des bouquetins du Bargy en 2012", explique l'association Animal Cross dans un communiqué, qui propose à la place une délimitation stricte entre les zones de pâturages et les zones de vie des bouquetins pour éviter une possible contamination à la brucellose. "La préservation de la vie des bouquetins et de la biodiversité vaut bien un aménagement et un changement d'habitude des éleveurs."

Une "nouvelle reculade" pour la FDSEA des Deux Savoies

Facile à dire, beaucoup moins à faire explique de son côté la fédération des syndicats d'exploitants agricoles des Deux Savoies. "Cette nouvelle reculade est incompréhensible", explique Bernard Mogenet, son président. "Cette maladie est transmissible à l'homme, c'est donc une menace pour la santé publique et aussi pour toute l'économie agricole. Le risque est réel." Depuis des années, les éleveurs demande éradication de la maladie, qui selon eux passe par l'abattage des populations de bouquetins touchées par la brucellose

Choix de la station

À venir dansDanssecondess