Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Haute-Savoie : le maire de Bossey espère que les habitants rentreront chez eux d'ici deux à trois semaines

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Après l'impressionnant glissement de terrain à Bossey dans le Genevois français mardi, les expertises s’enchaînent. Le maire de la ville espère qu’après les travaux de sécurisation des accès aux immeubles les habitants (environ 80) pourront retourner chez eux d'ici deux à trois semaines.

Glissement de terrain à Bossey (Haute-Savoie)
Glissement de terrain à Bossey (Haute-Savoie) © Maxppp - Grégory YETCHMENIZA

Les habitants de Bossey dans le Genevois français vont devoir patienter avant de pouvoir rentrer chez eux. Environ 80 habitants n'ont plus accès à leur immeuble après un important glissement de terrain mardi matin  Depuis les experts se succèdent sur place pour tenter d'évaluer la situation, on fait le point avec le maire de Bossey, Jean Luc Pécorini.

France Bleu Pays de Savoie - 48 heures après ce glissement de terrain, quelle est la situation ?

Jean-Luc Pécorini - Suite au glissement de terrain des travaux de consolidation vont être entrepris pour que toutes les personnes concernées puissent retourner chez elles en toute sécurité.

D'ici combien de temps ces habitants pourront-ils retourner chez eux ?

Nous sommes encore dans un temps d'expertises mais des décisions vont être prises assez rapidement. Des entreprises sont déjà informées et j'espère que d'ici 15 jours à trois semaines les personnes pourront commencer à réintégrer leur habitation.

Il y a environ 80 personnes qui n'ont plus de logement, où est-ce qu'elles habitent ?

C'est un peu la commune qui est responsable de reloger les gens donc il y a toujours le gymnase en association avec La Croix Rouge. Après il y a des personnes qui sont logées par des amis. Et puis nous avons pu compter sur une belle solidarité du village car des habitants accueillent des gens, ils ont bien compris cette situation d'urgence et ils font tout ce qu'ils peuvent.

On imagine que toutes ces personnes sont bien démoralisées...

On le serait à moins ! Vous avez des personnes démoralisées, vous avez un maire qui se doit de garder le moral mais qui a quand même pris "un coup dans la calebasse" comme on dit, mais au même titre que tous ceux qui sont concernés par cette affaire. Maintenant il faut réagir au niveau de la sécurité, au niveau du logement etc. mais avec toute la sensibilité qu'il faut car nous sommes tous un peu chaos. Mais un boxeur ne reste pas chaos éternellement, à un moment donné il se relève et puis il repart. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess