Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hélicoptères, canons à neige : stop au "montagne bashing" demande le maire de Valloire

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Quelques jours après la polémique sur le transport de neige par hélicoptère dans une station de ski des Pyrénées, le maire de Valloire en Savoie publie une tribune où il demande d'arrêter "le dénigrement de la Montagne" et de mettre fin au « Montagne Bashing ».

Le maire de Valloire défend notamment l'utilisation des enneigeurs
Le maire de Valloire défend notamment l'utilisation des enneigeurs © Maxppp - Maxppp

Quelques jours après la polémique sur le transport de neige par hélicoptère dans une station de ski des Pyrénées, le maire de Valloire en Savoie réagit vivement. Jean-Pierre Rougeaux, qui est également secrétaire général de l'association nationale des maires des stations de montagne, publie une tribune (notamment sur sa page Facebook) qui débute ainsi : "S’il vous plaît, arrêtez le dénigrement de la Montagne, mettez fin au 'Montagne Bashing' cessez de nous complexer !".

"Ce qu'ils oublient, c'est qu'en bas des stations il y a un village et des gens qui ont besoin d'un salaire à la fin du mois", dénonce Jean-Pierre Rougeaux

Ce jeudi, le président du département de la haute-Garonne est convoqué sur ce dossier du transport de neige par hélicoptère par la ministre de la transition écologique à Paris. D'autres acteurs de la filière neige sont également appelés à participer à ce rendez-vous comme France Montagne, Domaines skiables de France ou la Compagnie des Alpes. Le maire savoyard est lui très agacé par les réactions qui ont suivi la diffusion des images de cette station de ski de Luchon-Superbagnères où on voit des hélicoptères amener 50 tonnes de neige pour permettre aux vacanciers de skier. 

"Oui les conditions de 2020 ont nécessité un apport en neige exceptionnel par camion ou par hélicoptère, afin de raccorder quelques dizaines de mètres de pistes." — Jean-Pierre Rougeaux

Le maire de Valloire estime que ce "montagne bashing" ne se justifie pas. "Oui les conditions de 2020 ont nécessité, pour que les vacances d’hiver puissent se réaliser dans certaines stations, un apport en neige exceptionnel par camion ou par hélicoptère, afin de raccorder quelques dizaines de mètres de pistes", écrit l'élu de Savoie. Il justifie ces mesures exceptionnelles, "ces _épiphénomènes de transport de neige pour qu’un village puisse assurer un minimum d’activités_, pour faire vivre ses habitants".

Le maire de Valloire défend l'utilisation des enneigeurs qui gaspillent "moins d'eau que les fuites sur les réseaux"

Jean-Pierre Rougeaux dénonce aussi les critiques récurrentes contre l'utilisation des canons à neige en station : "Cette neige qui n’est que de l’eau et de l’air, est plus de culture qu’artificielle ! Le glaçon que vous mettez dans votre pastis, est-il artificiel, de culture ou naturel ?". Selon le maire de Valloire,  les fuites sur le réseau d’eau français représentent 1,3 milliard ètres cubes par an contre 33 millions de mètres cubes d’eau par an sur le territoire français pour la neige de culture, soit un rapport de un à 40.

"Aux drive-in , je vois 20 voitures qui tournent l'hiver pour avoir chaud et l'été pour se refroidir et acheter un hamburger assis dans sa bagnole, ça me déglingue." — Jean-Pierre Rougeaux

Dans la logique de ce raisonnement, Jean-Pierre Rougeaux s'étonne que les critiques ne s'attaquent pas également "aux drive-in  où (il) voit 20 voitures qui tournent l'hiver pour avoir chaud et l'été pour se refroidir et acheter un hamburger assis dans sa bagnole" (...) ou encore aux hélicoptères qui tournent "toute l'année au dessus des chutes du Niagara".

"Quand on voit des HLM flottants avec 6.000 personnes à bord, est-ce qu'on les pointe du doigt ? Il faut graduer la portée des attaques" dit Jean-Pierre Rougeaux

Face aux critiques sur les activités en montagne, Jean-Pierre Rougeaux écrit : "Nous ne sommes peut-être pas les tous premiers de la classe, mais au fait, existent-ils ?".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu