Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement
Dossier : Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen

Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen : le Sénat vote la création d'une commission d'enquête

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu

Le Sénat a voté à l'unanimité la création d'une commission d'enquête, ce jeudi, après l'incendie qui a détruit l'usine Lubrizol à Rouen. L'objectif : "évaluer l'intervention des services de l'État dans la gestion des conséquences environnementales, sanitaires et économiques" de l'incendie.

La commission doit se pencher aussi sur l'application des règles auxquelles sont soumises les installations classées "afin de tirer les enseignements sur la prévention des risques technologiques".
La commission doit se pencher aussi sur l'application des règles auxquelles sont soumises les installations classées "afin de tirer les enseignements sur la prévention des risques technologiques". © AFP - Lou Benoist

Preaux, France

Une commission d'enquête va être lancée au Sénat, suite à l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen. Les sénateurs ont voté à l'unanimité la création de cette commission, ce jeudi.

Composée de 21 membres, cette dernière, mise en place pour une durée maximale de six mois, doit "évaluer l'intervention des services de l'État dans la gestion des conséquences environnementales, sanitaires et économiques de l'incendie ", entreprise classée Seveso, le 26 septembre à Rouen. Elle se penchera aussi sur l'application des règles auxquelles sont soumises les installations classées "afin de tirer les enseignements sur la prévention des risques technologiques".

Sur place, l'inquiétude est toujours vive. De nouvelles analyses vont être réalisées dans le secteur de Préaux, au nord de Rouen. La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé que des taux de dioxine "plus importants que la normale" mais "en dessous des seuils de toxicité" y ont été relevés. Mercredi, préfecture de Seine-Maritime et Dreal de Normandie ont expliqué lors d'une conférence de presse à Rouen que de nouveaux prélèvements aux sols seront effectués dès jeudi dans ce secteur de Préaux.

Nouveau déplacement d'Agnès Buzyn vendredi

Préaux fait partie des 112 communes du département où le préfet a interdit aux agriculteurs de vendre leur production. Selon l'Agence régionale de santé (ARS), seule la "consommation répétée et prolongée" de produits contaminés par des dioxines est dangereux pour la santé.

La ministre de la Santé a prévu de se rendre à Rouen avec le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume et la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne vendredi "de façon à installer le comité de suivi (...) où la totalité des résultats dont nous disposons seront rendus public et clairement expliqués".

Parallèlement à l'enquête parlementaire, les policiers poursuivent de leur côté leurs investigations. Des perquisitions étaient menées, ce jeudi, dans les locaux administratifs de l'entreprise Lubrizol et de sa voisine Normandie Logistique, à Rouen.

Choix de la station

France Bleu