Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Incendies dans les Bouches-du-Rhône : des départs de feu volontaires ?

-
Par , France Bleu Provence

Après les nombreux incendies qui se sont déclarés ces derniers jours dans les Bouches-du-Rhône dont celui de Martigues qui a ravagé 1000 hectares, l'heure est aux questions. Pour le maire de Martigues, comme pour le colonel Grégory Allione, ces incendies sont sans doute d'origine criminelle.

L'incendie tout près du bord de mer, aux Tamaris.
L'incendie tout près du bord de mer, aux Tamaris. © Radio France - Laurent Grolée

"Hier, on ne peut pas en douter : la main de l'homme, malveillante, me semble t'il était de mise" : c'est ce qu'a déclaré le colonel Gregory Allionne, patron des sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône sur France Bleu Provence ce mercredi, à propos de l'incendie de Martigues. Plus de 1.000 hectares de la côte bleue ont été réduits en cendre, 2.700 personnes ont du être évacuées. Le feu a aussi détruit plusieurs maisons, des entrepôts et au moins deux campings sur la plage des Tamaris. 

Si le colonel pense que l'incendie est criminel, c'est parce que ce mardi, cinq ou six départs de feu ont été recensées en fin d'après-midi dans les Bouches-du-Rhône, dont celui de Martigues. Heureusement les autres ont fait beaucoup moins de dégâts. Ce mercredi, au lendemain du drame, un incendie s'est déclaré à Rognac et d'autres départs de feu ont été recensés, toujours en fin d'après-midi, aux mêmes horaires et avec les mêmes conditions météo.

Le maire de Martigues évoque lui aussi la piste criminelle

Gaby Charroux, le maire de Martigues, estime lui aussi qu'il pourrait s'agir d'un acte volontaire. "On est saisi par l'émotion, par l'angoisse, par la colère et la haine aussi ! La haine de ceux qui, si c'est volontaire, s'appellent des criminels tout simplement." déclare l'élu.

"J'ai entendu des spécialistes en incendies et en sécurité civile dirent que des départs de feu quasi-simultanés en plusieurs endroits sont suspects. Ceux qui feraient ça volontairement, moi je les appelle des criminels car quand ils mettent en danger la vie des autres".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess