Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre : des habitants de Badecon-le-Pin mobilisés contre l'installation d'une antenne téléphonique

-
Par , France Bleu Berry

Quelques riverains de Badecon-le-Pin s'élèvent contre l'installation d'une antenne-relais. Ils dénoncent la pollution visuelle, ainsi que le manque de concertation et d'informations. Le maire répond que cela permettra de résoudre les problèmes de mauvaise réception téléphone dans le village.

Le pylône s'élèvera à 44 mètres de haut.
Le pylône s'élèvera à 44 mètres de haut. - DR

Ils se disent "vent debout" contre le projet. Plusieurs habitants de Badecon-le-Pin, regroupé dans un collectif, protestent contre l'installation d'une antenne-relais dans le village. Ils dénoncent notamment la pollution visuelle dans cette commune, au cœur de la vallée des peintres. "Après de jolis virages au milieu des bois, on va trouver cette immense antenne, juste à côté de la route touristique qui va d'Argenton-sur-Creuse, le long des gorges de la Creuse, jusqu'à Gargilesse, qui sont des sites classés", déplore François Arnaud-Demir, une habitante du village.

Selon elle, l'installation de cette antenne de 44 mètres de haut va provoquer "des nuisances environnementales, des atteintes touristiques, des atteintes à la valeur immobilière des biens, des atteintes à la valeur immobilière des biens". Elle poursuit : "On nous impose cette construction, c'est inadmissible". Une pétition circule, elle a récolté une centaine de signatures. 

Une antenne de 44 mètres de haut

Ces riverains dénoncent aussi un manque de concertation et d'informations de la part de la mairie. "Ils ne peuvent pas dire qu'ils n'étaient pas au courant", s'insurge le maire, François Broggi. "Dans ma profession de foi pour les municipales, cela y était. J'en ai parlé aux voeux l'an dernier. Ces fameux habitants, certains passent devant la mairie deux fois par semaine, devant le tableau où sont affichés les délibérations du conseil municipal. Et bien, qu'ils les lisent", ajoute-t-il.

On n'est plus à l'époque de la bougie. Il faut vivre avec son temps

L'antenne-relais, dont les travaux ont démarré lundi 21 septembre, permettra aux habitants de mieux capter les réseaux Free et Orange dans le village. Car jusqu'à présent, la réception était compliquée dans les rues de la commune, et les habitants s'en plaignent depuis des années, selon l'édile. "Il n'y a pas un pet de réseau ici. Quand vous voyez les gens au milieu de la place, obligés de monter sur un banc pour essayer de réceptionner, c'est pas brillant", raconte le maire. "On n'est plus à l'époque de la bougie. Il faut vivre avec son temps". La mise en service est prévue d'ici la fin de l'année. 

Une action en justice pour tenter de stopper le projet

Opposés à ce projet, le riverains en colère veulent donc tenter de faire annuler le projet. Ils dénoncent l'absence de permis de construire et demandent davantage d'informations sur les dimensions de l'antenne au sol. Ils vont donc déposer un référé suspensif et un recours contentieux. 

L'antenne devrait également servir au déploiement de la 5G d'Orange. "Si jamais nous n’étions pas venu, cette commune aurait été déclarée de toute manière "zone blanche" par la préfecture et une antenne aurait été déployée par les opérateurs mobiles dans les 12 à 24 mois", indique l'opérateur Free, contacté par France Bleu Berry.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess