Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Indre-et-Loire : pas de véritable amélioration de la qualité de l'air pendant le confinement

-
Par , France Bleu Touraine

Selon l'association Lig'Air qui mesure la qualité de l'air dans la région Centre Val de Loire, malgré une baisse de 50% des émissions de dioxyde d'azote en raison de la baisse de la circulation des voitures, d'autres formes de pollutions ont augmenté pendant le confinement.

Carte du site de Lig Air sur la qualité de l'air en Indre et Loire
Carte du site de Lig Air sur la qualité de l'air en Indre et Loire - Lig Air

A-t-on respiré mieux pendant le confinement  ? C'est la question a laquelle répond Lig'Air le réseau de surveillance de la qualité de l'air dans la région Centre Val de Loire. Il a mesuré et analysé les composantes de notre air ces derniers mois. La bonne nouvelle c'est qu'on note une baisse de 50% des niveaux de dioxyde d'azote, ce gaz qui sort des pots d'échappement des voitures. En revanche la qualité de l'air n'est pas meilleure à cause d'autres sources de pollution. 

Ces derniers mois Lig'Air remarque une augmentation des particules en suspensions. Ces petites poussières émises par les combustions dues à l'usure des plaquettes de freins, des pneus et surtout à l'agriculture. Il a, en effet, fait beau ce printemps et il y a eu beaucoup de travaux agricoles. A cela on ajoute les apports d'engrais dans les champs et on obtient cette hausse de particules fines.

Une hausse de la pollution due au chauffage pendant le confinement

L'autre conséquence importante du confinement c'est l'augmentation de 15 à 20% de la pollution due au chauffage d'après Lig'Air comme les gens sont plus restés chez eux ils ont fait plus chauffer les radiateurs et ont donc plus pollué. 

Mais l'association veut rester optimiste, selon elle les habitudes des Tourangeaux changent. D'abord grâce à la météo bien plus douce et qui fait baisser l'utilisation du chauffage. Ensuite les gens vont selon Lig'Air modifier leur manière de vivre en privilégiant notamment les transports comme le vélo ou les trains et donc pas forcément se ruer tout de suite sur leurs voitures.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu