Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Inondations à Saint-Aubin-des-Coudrais : des habitants sinistrés pour la deuxième fois en deux ans

-
Par , France Bleu Maine

Deux maisons ainsi que l’atelier du garagiste ont été envahis par les eaux, rue de Bonnétable. Exactement comme en juin 2018. Ces nouvelles inondations inquiètent dans cette commune d’un millier d’habitants située près de La Ferté-Bernard (Sarthe).

La rue de Bonnétable est située dans une cuvette.
La rue de Bonnétable est située dans une cuvette. © Radio France - Bertrand Hochet

Un retour en arrière éprouvant. Dans sa maison située rue de Bonnétable, à Saint-Aubin-des-Coudrais, Maryline Hubert répète les mêmes gestes qu’en juin 2018. Avec l’aide de son mari, d’une voisine et de son beau-père, elle aspire l’eau, éponge le sol et sort le mobilier trempé. Ce dimanche 1er mars, la barrière anti-inondation, placée devant la porte d’entrée, a limité le flux mais n’a pas empêché l’eau de rentrer. « Elle est montée jusqu’à 30 centimètres en un quart d’heure », se souvient cette Sarthoise qui montre la trace toujours visible sous l’évier de la cuisine. « Nous en avons marre ! », témoigne-t-elle. « Nous avions tout refait dans la maison et nous devons recommencer, comme il y a deux ans ! Il ne nous restait plus que la salle de bain ». En passant en revue les dégâts, Maryline Hubert a du mal à retenir ses larmes. Elle s’inquiète pour la suite : « A force, les assurances vont nous jeter ! ».
 

LIRE AUSSI : Plusieurs routes inondées en Sarthe après les fortes pluies du dimanche 1er mars
 

A l’extérieur, son mari aussi fait part de sa colère. Bien sûr, la maison est bordée par deux rivières. Mais ce sont surtout les aménagements des fossés avec des buses et du gravier qui posent problème, d’après Christophe Hubert. Ces travaux ont été réalisés, justement, il y a deux ans, rappelle cet habitant sinistré : « Il est inconcevable que nous ayons les pieds dans l’eau dès qu’il y a un orage ! Nous en avons ras-le-bol. Il faut creuser à nouveau les fossés et construire des bassins pour retenir l’eau ». La maison de ce couple, comme toutes celles de la rue de Bonnétable ne sont pas situées en zone inondable.
 

La garagiste va déménager

A cent mètres de là, Aline Kipper est, elle aussi, désespérée. La maison dans laquelle elle avait emménagé il y a six mois était sous l’eau dimanche : « Plus de cinquante centimètres ! ». La mairie va la reloger. « Mais pour combien de temps et à quel prix ? », s’interroge-t-elle. « Malheureusement, on ne peut rien faire contre l’eau. Je ne peux plus voir cette maison. Je veux la quitter et passer à autre chose ! ». 

Le garagiste dont l’atelier est situé juste en face de cette maison sinistrée envisage, lui aussi, de quitter les lieux : « C’est une solution radicale. Mais je ne vois pas comment faire autrement. Je ne peux pas rester ici et stresser dès qu’il y a une averse ». En juin 2018, déjà, son garage avait été inondé. 

Chez Aline Knipper, l'eau a atteint plus de 50 centimètres.
Chez Aline Knipper, l'eau a atteint plus de 50 centimètres. © Radio France - Bertrand Hoceht
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu