Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Inondations : dans le Libournais, la décrue commence à peine que la crainte refait surface

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu
Guitres

Dans le Libournais 150 à 200 maisons sont sinistrées après la montée de la Dordogne et de l'Isle cette semaine qui ont provoqué des inondations. Plusieurs communes comme Sablons, Guîtres et Coutras ont été touchées, les habitants redoutent déjà les forts coefficients de la fin de semaine prochaine.

À Saint-Denis-de-Pile, les habitants en première ligne de l'Isle ont réussi à mettre des parpaings au dernier moment pour empêcher l'eau de venir lécher leurs meubles.
À Saint-Denis-de-Pile, les habitants en première ligne de l'Isle ont réussi à mettre des parpaings au dernier moment pour empêcher l'eau de venir lécher leurs meubles. © Radio France - Yvan Plantey

Le pic des crues en Gironde semble bien derrière nous ce vendredi. La Garonne, pour rappel, est sortie de son lit atteignant les 9 mètres notamment à La Réole. Plus généralement, une bonne partie du sud-Gironde qui est touchée par ces inondations tout comme le Libournais où la Dordogne et l'Isle se sont aussi invitées chez les habitants dans la nuit de mercredi à jeudi. 150 à 200 maisons sont sinistrées dans le Libournais d'après le sous-préfet de Libourne, dont la majeure partie à Sablons ou Sainte-Terre. Cette dernière commune a même demandé une reconnaissance du statut de "commune sinistrée". Les autres communes concernées sont Guîtres, Saint-Médard-de-Guizières, Coutras, Cabara, Branne et Eynesse.

Le sous-préfet Hamel-François Mekachera appelle à la plus grande prudence même si la décrue est amorcée : "La météorologie n'est pas une science exacte et on ne sait pas ce qui va se passer dans 10 ou 15 jours." Il ajoute qu'il "est préférable pour les habitants du Libournais de garder leurs meubles sur les parpaings pour les jours à venir".

Les agents municipaux de Guîtres sont venus aider les habitants.
Les agents municipaux de Guîtres sont venus aider les habitants. © Radio France - Yvan Plantey

Francine a vu l'eau monter d'un coup mais a pu mettre son frigo à l'abri. "Hier soir, j'ai mangé avec mon mari. À table, on avait les pieds dans l'eau. C'est démoralisant", raconte cette sexagénaire dont les chaussures sèchent sur un radiateur. Elle habite en bas de Guîtres, à l'entrée de la commune, l'une des rares parties qui ont été sinistrées.

Francine remet le sable que la commune lui a fourni pour empêcher l'Isle de s'inviter chez elle.
Francine remet le sable que la commune lui a fourni pour empêcher l'Isle de s'inviter chez elle. © Radio France - Yvan Plantey

À quelques kilomètres au sud, Héléna habite à Saint-Denis-de-Pile depuis une dizaine d'années. Elle a eu très peur mais "heureusement que notre voisin est venu avec des pompes et des parpaings. il a été fantastique !", raconte cette petite dame qui s'enfonce, avec ses bottes, dans la vingtaine de centimètres d'eau devant sa porte. Elle craint que l'Isle déborde à nouveau la semaine prochaine : "La décrue s'annonce vraiment très lente, les prévisions météo ne sont pas très rassurantes, les coefficients de marée repartent à la hausse."

Ludovic, son voisin, estime que la semaine prochaine risque d'être encore plus dur pour les riverains car "d'ici là, la rivière ne sera pas retombée à son point initial. Donc, forcément, quand la marée va arriver, il y aura déjà un surplus d'eau qui va se répercuter sur la nouvelle marée. Ça va peut-être monter de 5 à 10cm de plus mais suivant les habitations, c'est énorme."

Le port de Guîtres.
Le port de Guîtres. © Radio France - Yvan Plantey
Choix de la station

À venir dansDanssecondess