Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Inondations de janvier 2018 à Besançon: l’Etat reconnait l’état de catastrophe naturelle

-
Par , France Bleu Besançon

La ville de Besançon vient d'être reconnue en état de catastrophe naturelle pour les inondations survenues entre le 22 et le 28 janvier 2018. L'arrêté a été publié ce mercredi au Journal Officiel, les sinistrés ont désormais 10 jours pour faire valoir leurs droits.

Une partie de Chamars s'était retrouvée sous l'eau
Une partie de Chamars s'était retrouvée sous l'eau - Ville de Besançon

Besançon, France

Plus d'un an et demi après les dégâts, l'arrêté interministériel a été publié ce mercredi au Journal Officiel: l’état de catastrophe naturelle est reconnu pour la commune de Besançon au titre des inondations par remontée de nappe phréatique survenues entre le 22 et le 28 janvier 2018.

La procédure d’instruction a été relativement longue et complexe, mais les victimes de ces inondations ont maintenant 10 jours à compter de ce mercredi pour saisir leurs assureurs et faire valoir leurs droits. Si des déclarations de sinistre ont déjà été faites, il est vivement conseillé aux personnes concernées de reprendre contact dans ce délai avec leurs compagnies d’assurance afin de vérifier qu’elles les ont bien prises en compte. 

Le niveau du Doubs à Besançon avait atteint 6 mètres 71 , le parc Micaud et une partie de Chamars s'étaient retrouvés sous l'eau, la remontée des nappes phréatiques s'était traduites par des inondations de caves et de garages, notamment sur le secteur de la rue Charles Nodier et de la rue du général Lecourbe.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu