Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La moule quagga envahit le Léman, la biodiversité en danger

Par

La moule quagga se plaît bien dans le lac Léman et le montre. Cette espèce exotique envahissante prolifère depuis cinq ans et, est désormais présente partout dans le lac. Elle est une menace pour la biodiversité. Les usagers sont donc appelés à la vigilance pour freiner sa propagation.

La moule Quagga La moule Quagga
La moule Quagga - CIPEL

En cinq ans, la présence de la moule quagga a explosée dans le lac. Originaire de la mer Noire, cette espèce exotique envahissante est arrivée dans le Léman à cause du transit des bateaux, qui naviguent de lac en lac. 

Publicité
Logo France Bleu

Une menace pour la biodiversité

Mais la moule quagga, comme les autres espèces envahissantes, pose beaucoup de problèmes selon Audrey Klein, secrétaire générale de la CIPEL , Commission internationale pour la protection des eaux du Léman. "Elle n'est pas naturellement présente dans nos milieu et peut donc causer un déséquilibre au niveau de la biodiversité. Elle va menacer l'équilibre des espèces présentes dans le lac. Mais la moule quagga peut également perturber la production d'eau potable__, la pêche, l'exploitation thermique ou encore la pratique des activités de loisirs."

La moule quagga est présente partout dans le lac - CIPEL

Des bons gestes pour freiner sa prolifération

Il est donc important de freiner sa prolifération. Pour cela, il y a quelques consignes à respecter d'après Audrey Klein. "Avant de remettre votre embarcation dans le Léman, lorsque vous avez navigué ailleurs, il faut absolument nettoyer le bateau ou le matériel__, vider les eaux de ballast et faire tourner le moteur quelques secondes à terre." La moule quagga peut être présente absolument partout. 

La moule quagga - CIPEL

Pour le nettoyage du bateau, lavez la coque, l’encre ou encore les cordes soit à haute pression soit avec une eau à minimum 40 degrés. Pour le matériel de pêche par exemple, ou même les gilets de sauvetage, faites-les tremper pendant minimum 20 minutes dans une solution avec du sel ou du  vinaigre.

Seul un prédateur peut la faire disparaitre

La CIPEL prévient, cette espèce ne disparaitra pas tout seule. La seule solution est qu’il y ait un prédateur, ce qui n’est pour l’instant pas le cas. "Elle va continuer à se propager jusqu'à qu'elle trouve un prédateur qui la consomme__, comme pour la moule zébrée. Elle a eu la même croissance exponentielle, jusqu'à qu'une espèce d'oiseau la consomme, ce qui a permis de réguler naturellement l'espèce." 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu