Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Isère : venez compter et observer les oiseaux dans les parcs des musées

-
Par , France Bleu Isère

La Ligue de Protection des Oiseaux alerte sur la baisse de certaines espèces d'oiseaux et le département de l'Isère n'y fait pas exception. En janvier, l'association met en place, depuis 2013, une étude participative pour compter les espèces et des animations dans les musées isérois.

Dix personnes ont observé les oiseaux vivant dans le domaine de Vizille sous les conseils de Ghislène Baudoin, bénévole à la Ligue de Protection des Oiseaux.
Dix personnes ont observé les oiseaux vivant dans le domaine de Vizille sous les conseils de Ghislène Baudoin, bénévole à la Ligue de Protection des Oiseaux. © Radio France - Bastien Thomas

Vizille, France

"Nous faisons ce type d'étude pour sensibiliser les gens à cette baisse de la biodiversité" explique Ghislène Boudoin, bénévole à la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), au cours de l'observation de volatiles dans le parc du domaine de Vizille ce samedi. Selon une étude menée par l'association, le nombre d'hirondelles rustiques a diminué de 17% depuis 2001 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Ils étaient dix à s'être déplacés ce samedi pour observer les oiseaux vivants dans le parc du domaine de Vizille (Isère) dans le cadre d'une étude participative. Munis de leurs jumelles, appareils photos et longues vues, l'objectif était de compter le nombre d'individus en une heure de balade. Après plusieurs arrêts dans le parc, des rouges-gorges, des pics épeiches, des troglodytes et même un héron ont été vus par ces ornithologues amateurs.

Chaque observateur est invité à compter le nombre d'espèce qu'il voit au cours de l'animation.  - Radio France
Chaque observateur est invité à compter le nombre d'espèce qu'il voit au cours de l'animation. © Radio France - Bastien Thomas

"Il y a plusieurs raisons à la baisse du nombre d'espèces. Premièrement, il y a la modification de l'habitat. Par exemple, la suppression de haies pour les remplacer par des clôtures. Mais c'est surtout l'usage d'insecticides qui fait quelque chose. Les oiseaux insectivores sont forcement impactés et ne peuvent plus se nourrir" , détaille la bénévole de la LPO devant un public, plutôt âgé, mais conscient de l'importance de la défense de l'environnement.

"On ne va pas se le cacher, c'est surtout la démission de Nicolas Hulot qui nous a poussé à faire ce genre d'action. On a pratiquement plus d'oiseaux chez nous par rapport au moment où nous avons emménagé à Jarrie avec mon épouse." - Bernard, 65 ans, participant à l'observation dans le parc du domaine de Vizille, samedi 25 janvier.

Cette étude participative est mise en place par la LPO pour la huitième année consécutive. Depuis 2013, l'association invite chaque personne à observer les oiseaux dans son jardin et les compter via l'application mobile Birdlab (téléchargement gratuit sur les stores Apple et Android). Pendant 5 minutes, l'observateur se positionne devant deux mangeoires et sélectionne l'espèce et le nombre d'individus aperçus sur son smartphone. Des animations sont aussi mises en place par la LPO pour décompter collectivement les espèces dans les parcs des musées isérois.

Une étude du Museum d'Histoire naturelle de Paris

Ces observations sont réalisées pour les scientifiques du Museum d'Histoire naturelle de Paris qui comptent les oiseaux en lien avec la LPO depuis 2001. Chaque information récupérée par l'application Birdlab est envoyée directement aux chercheurs du Museum qui veulent analyser les différents comportements des oiseaux.

L'animation du domaine de Vizille n'est pas la seul en Isère le week-end du 25 et 26 janvier. - Radio France
L'animation du domaine de Vizille n'est pas la seul en Isère le week-end du 25 et 26 janvier. © Radio France - Bastien Thomas

Si vous ne pouvez pas vous rendre à une animation de la LPO, l'association vous encourage à compter les oiseaux de chez vous. La seule condition, il faut disposer de deux mangeoires en face de soi. Si vous n'utilisez pas l'application mobile, il faut transmettre les résultats sur le site internet de l'Observatoire des oiseaux des jardins à l'adresse suivante : www.oiseauxdesjardins.fr.

Où observer et compter les oiseaux en Isère ce dimanche 26 janvier ?

  • Domaine de Vizille : de 14h30 à 16h30. Les inscriptions sont gérées par le musée.
  • Maison Bergès à Villard-Bonnot : de 10h à 13h. Sans inscription.
  • Musée Arcabas-en-Chartreuse : de 14h30 à 17h. Sans inscription.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu