Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement
Dossier : Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen

"J'ai été nommé pour servir et non pour mentir" déclare le préfet du Nord après l'incendie de l'usine Lubrizol

-
Par , France Bleu Nord

Michel Lalande a promis la totale transparence sur les conséquences du passage dans le Nord du panache de fumée issu de l'usine Lubrizol, à Rouen, vendredi dernier. Des mesures de précautions sont mises en place avec des interdictions de vendre des récoltes pour certains agriculteurs.

Michel Lalande, le préfet du Nord
Michel Lalande, le préfet du Nord © Maxppp - Wostok press / Maxppp

Lille, France

Le préfet du Nord veut rassurer. Le message était clair ce mardi matin pour le représentant de l'Etat qui s'est exprimé sur France Bleu Nord : "nous observons des suies, des pollutions avec des particules qui se sont propagées sur le territoire des Hauts de France, explique Michel Lalande. Elles ne présentent, a priori, pas de danger particulier. Les analyses sont réalisées par des laboratoires indépendants de l'Etat. Rien ne vient altérer la qualité de l'eau ou de l'air". Mais le préfet souhaite rester prudent et annonce des analyses complémentaires dans les prochains jours.

"On doit aux habitants la vérité"

Michel Lalande tient à démontrer sa totale transparence et celle de ses services sur le dossier Lubrizol. Il l'a fait avec une pointe d'humour et de second degré :

Quand je lis les réseaux sociaux, je me demande ce qui peut se passer derrière la tête d'un préfet qui est, semble-t-il, une création venue de l'au-delà. 

Je rappelle qu'un préfet et les fonctionnaires qui l'entourent sont des citoyens qui vivent ici, dans le département du Nord, et ion a été nommé pour servir ce département et non pas pour mentir. Tant que je serai à ce poste, il y aura une exigence sur laquelle on ne transigera pas c'est la vérité !"

Pourquoi Douai et Villereau sont concernées par des mesures de restrictions

Ces deux communes du sud du département du Nord ont été touchées par des dépôts de suie qui proviennent de l'usine Lubrizol. Dimanche, soir des repérages ont été effectués par la gendarmerie et ces deux communes ont été concernées de "manière visible" par la pollution explique le préfet. Un numéro vert est en place, qui a reçu 30 appels ce lundi soir (le 03 20 30 58 00). "Si le Nord avait été submergé par la pollution, on aurait été submergé par les appels mais ça ne veut pas dire pour autant qu'il n'y a pas eu d'autres communes. On pense notamment au secteur de la Thiérache, des recherches seront menées jusqu'à jeudi dans ce secteur. Rien ne nous arrêtera dans la quête de vérité".

Que faire en cas de présence de suie ?

Il faudra prendre un soin particulier pour les nettoyer, il sera conseillé de ne pas les manger d'ici jeudi, jour où l'on aura les derniers résultats avec la liste des composants. Pour les agriculteurs, il est interdit de vendre les produits récoltés dans ces deux communes (lait, oeufs,...). Le préfet promet une mobilisation considérable pour que les exploitants ne subissent pas un préjudice financier : "ils seront indemnisés et le gouvernement met en place un système d'avance pour que l'indemnisation soit immédiate".

EELV est en colère

Du côté des écologistes, on se dit en "colère" face à cette situation. Hélène Hardy est la co-secrétaire régionale d'Europe-Ecologie - Les Verts dans le Nord-Pas-de-Calais. Elle estime que l'Etat est incapable aujourd'hui de savoir ce qui est passé au-dessus de la tête des Nordistes. L'organisme Atmo n'est pas équipé pour réaliser ces mesures immédiatement : 

Atmo n'a pas les outils pour détecter les molécules produites par un tel incendie

Hélène Hardy, co-secrétaire régionale d'Europe-Ecologie - Les Verts - Radio France
Hélène Hardy, co-secrétaire régionale d'Europe-Ecologie - Les Verts © Radio France - Stéphane Barbereau

"On n'est pas en situation de danger de mort immédiat, c'est la santé sur le court et le moyen terme qui pose problème. Aujourd'hui, on ne connaît pas le cocktail de molécules qui s'est échappé de cet incendie. L'ensemble des mesures de prévention doit être revu dans la région Nord-Pas-de-Calais".

Europe-Ecologie - Les Verts, Génération Futur et d'autres associations pour préserver la planète organisent une manifestation ce mardi soir, à 18h30, devant la Préfecture du Nord, à Lille, place de la République.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu