Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Journée mondiale de l'AVC : des progrès mais la rapidité de prise en charge reste capitale

-
Par , France Bleu

Ce mardi, c'est la Journée mondiale de l'AVC. En France, il y a un accident vasculaire cérébral toutes les quatre minutes. L'AVC fait 30.000 morts par an et provoque de nombreux handicaps. Mais depuis 30 ans et surtout ces cinq dernières années, il y a des progrès notables.

Des médecins en train de pratiquer une thrombectomie intracrânienne au CHU de Rennes.
Des médecins en train de pratiquer une thrombectomie intracrânienne au CHU de Rennes. © Maxppp - Thomas BREGARDIS

La Journée mondiale de l'AVC, c'est ce mardi. En France, il y a un accident vasculaire cérébral toutes les quatre minutes. L'AVC fait 30.000 morts par an et provoque de nombreux handicaps. Cette année, en plus de la prévention la Société française neuro vasculaire insiste sur les progrès faits ces dernières années et surtout depuis cinq ans. En 30 ans, le taux de mortalité a baissé de 40%.  

Quels sont les progrès majeurs dans le traitement des AVC ? 

Le progrès le plus important a un nom un peu compliqué : c'est la thrombectomie. Cette technique consiste à aller chercher le caillot qui bouche une artère directement dans le cerveau. Soit avec un petit bout de grillage qui emballe le caillot. Soit par aspiration. Un progrès de taille car c'est efficace dans 80% des cas. L'an dernier, il y a eu 7.000  thrombectomies. Soit deux fois et demi de plus qu'il y a quatre ans. 

Encore trop peu de thrombectomies

Le fait qu'il y ait eu 7.000  thrombectomies en 2018 montre une sacrée augmentation. Mais c'est encore très insuffisant au vue des 15.000 personnes qui en auraient besoin. La faute au trop petit nombre de médecins formés. Un déficit qui est en passe d'être réglé. 

Autre espoir : mieux comprendre l'origine des caillots

L'autre source d'espoir, ce sont les recherches actuelles sur les caillots eux-mêmes. Dans plusieurs villes de France - Caen, Nantes, Nancy, Rennes, Bordeaux, Paris... - des hôpitaux travaillent pour comprendre comment ces caillots se forment et quels sont leurs points faibles. En attendant, tous les experts insistent sur l'importance de la rapidité de la prise en charge des personnes victime d'AVC. Et donc d'appeler tout de suite le 15.

Pour savoir reconnaître un AVC, direction le site internet VITE le 15 ; l'acronyme VITE pour Visage paralysé, Inertie d'un membre, Trouble de la parole.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu